Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 23:36

Ne partez pas, il ne s’agit pas d’une soupe de Centre de Création Contemporaine (qui nous en sert régulièrement, de la soupe hein...) mais d’une réédition d’une soupe déjà réalisée ici. (oui là, faut cliquer)

 

En fait, c’est une soupe de Carottes-Cumin-Coriandre. Dans mon ancienne version, j’ai eu des plaintes car on ne sentait pas assez le goût de cumin. Alors, me souvenant d’un pote qui parfume son couscous avec du cumin et de la coriandre, je me suis dis que ça n’allait pas gâcher. Et puis ce mélange d’épices est un classique de la cuisine orientale.

 

En plus j’ai affiné la technique (terminé de repeindre la cuisine en orange) grâce au blinder sauvé de la poubelle des voisins (enfin c’était la dernière étape après la brocante du quartier).

 

Pour une bonne soupe (pour 3/4 goulus mais on ne se ressert pas ou deux gros appétits) il vous faut :

 

- un blender d’occaz (ou à l’ancienne, voir la version à cliquer)

- 1 grosse boîte de carottes (magnifffffïaque, elles sont déjà cuites !)

- 1 petit verre de bouillon de volaille (une demi-tablette à faire fondre dans un verre d’eau bouillante -merci bouilloire chérie)

- du cumin en graines (carvi pour les mals-comprenants)

- de la coriandre surgelée (mais si ça existe dans le rayon herbes surgelées, regardez bien, même moi avec ma vision longue portée défaillante, j’ai trouvé !)

- pour accompagner j’ai trouvé des flûtes chèvre-romarin (mais au sésame ou un autre saveur à votre goût, ça ira bien)

- fleur de sel, poivre du moulin à proposer au moment du service.

 

Ouvrez la boîte de carottes (sans vous blesser) égouttez-la. Verser le contenu ainsi que le demi-verre de bouillon chaud de volaille dans le bol du blender et  fermez bien le couvercle nondédiou ! Tournez le gros bouton et wwwwiiiiiiiiiiiiiiizzzzzzzzzz... Ajoutez du bouillon de volaille si votre mixture ressemble plus à une purée qu’à une soupe (ah bin c’est ma copine Marlo, qui nous fait des soupes de maçons qui va être contente) jusque cela ressemble à une soupe (ou une purée suivant vos goûts). Ajoutez une pincée ou deux de cumin et même chose pour la coriandre. Mélangez et goûtez !

 

Le fait de mettre le bouillon de volaille chaud vous permettra de goûter à ce que ressemblera votre soupe si vous ne la servez pas immédiatement.

 

Comme vous connaissez la feignasse* qui sommeille en moi, cette soupe a été réalisée en début d’aprème pour le soir (après le réaménagement du bureau, le recablâge de l’ordi et l’apéro pour remercier le déménageur-technicien, mais ça c'est peut-être un détail pour vous , mais pour moi ça veut dire beaucoup, bien fait vous, vous l'avez dans la tête maintenant !).

 

Allez un tour au micro-ondes, et si l’audace vous tente, une rondelle de chèvre frais au milieu, des flûtes feuilletés parfumées au romarin. Soyons fous !!!

Je n’ai volontairement pas salé et proposé de la fleur de sel de Guérande à table.

 

Et bien c’est délicieux... le déménageur-technicien en a repris 2 fois !

 

soupeccc

 

 

 

 

* Entendu par plusieurs copains/copines qui m’ont vu m’organiser tellement à l’avance (ou plier le linge sorti de la machine à laver prêt à être ranger et en plus je ne repasse pas, la blague !)  qu’ils ont conclu : y’a pas plus organisé qu’un feignant. Remarquez, c’est valable pour les fêtes de fin d’année. Si vous n’aimez pas vous ruiner la santé dans la cohue, passez vos commandes -pas de cadeaux, mais si !- alimentaires non périssables par internet ! A vous le samedi à peaufiner les couronnes de Noël et à choisir votre tenue Youhou ! Ça c’est de l’organisation pas de la feignasserie. Et puis passer un réveillon où les inviteurs restent dans la cuisine, je ne trouve pas ça très convivial... 

 

Épine Noire

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article

commentaires