Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 19:13
Ma charmante voisine m’ayant donné des poireaux du jardin, j’allais m’empresser de faire une tourte volaille/poireaux mais le courage me manquait (et l’appétit aussi, faut au moins être 4 pour cette tourte). En plus je n’avais qu’une seule pâte feuilletée et même pas de poulet qui traînait dans le congel. Alors que faire ?

Je ne suis pas douée pour les tartes (à part celle au chocolat). J’ai un (mauvais) souvenir d’une tarte à la mûre (enfin aux mûres, y’en avait une poignée) que j’avais fait dans ma jeunesse et qui m’a définitivement écarté du surnom affectueux que mon père donnait à ma mère : la reine des tartes !

Il a fallu une tronçonneuse pour couper la pâte et il restait 3 mûres par personne. J’avais 14 ans et je n’ai jamais récidivé une tarte aux fruits.

Donc me voilà avec une pâte feuilletée surgelée, 2 poireaux, 3 œufs, 3 cuillères de crème fraîche et un vieux rogaton* de Ste Maure bien sec. Et quand je dis bien sec, pour reprendre une expression de ceux qui ont connu l’occupation (salut Mamy) : “on pourrait assommer un boche à 15 pas avec !”

Allez, je me lance :

Couper les poireaux en tronçons et les faire revenir dans du beurre.
Etaler la pâte (préalablement décongelée et sans enlever le papier dessous) dans un moule à tarte. Bien relever les bords et découper ce qui dépasse aux ciseaux (ben tiens, ça marche tout seul !).
Faire préchauffer le four thermostat 6/7.
Battre les 3 œufs entiers avec 3 cuillères à soupe de crème fraîche, un peu de sel (houlà je me méfie du chèvre) du poivre.
Râper le rogaton* de Ste Maure et pas avec une râpe de tarlouze (comme dirait un copain : nos fromages on les découpe à la disqueuse et on achète nos brosses à dents chez Liroye Merline !).

Ajouter les poireaux fondus, bien mélanger et verser cette préparation sur la pâte.

Au four, environ 20 minutes. Allez jeter un coup d’oeil tout de même et avec le petit couteau pointu vérifiez la cuisson.

Et voilà le travail :




















En plus c’était vachement bon !

* rogaton : reste de restant de fromage ayant largement dépassé la date de présentation sur une table de la bonne société, ou alors uniquement avec des copains initiés.

épine noire
Repost 0
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 20:11
Il vous reste un peu de vin de la veille ? Oui, je sais, c'est rare, mais samedi soir, je recevais une copine m'ayant amené une bouteille (en plus d'avoir rapporté ma ponceuse) et rentrant dans sa campagne,  nous n'avons pas liquidé le pif (alcool + volant = mal... j'vous fais un dessin avec l'embarcadère des schtroumpfs ?)

Donc, après un dimanche de ponçage/peinturlurage et avant d'entammer une semaine de taf, rien de tel qu'un petit plat réconfortant juste avant de se couetter devant la télé.

Les zingrédients (rien de bien folichon, voyez-vous même) :






Un reste de vin (2 verres mini)
1 échalotte
1 bonne poignée de lardons (salés, fumés, c'est comme vous voulez, ayez toujours un paquet au congel)
1 quignon de pain
2 oeufs
un peu de sucre en poudre
du poivre, du persil (congel aussi !)




Dans une casserole, faites revenir dans un peu de beurre l'échalotte émincée. Ajoutez les lardons, faites les revenir un peu, puis versez le vin. Poivrez, saupoudrez de sucre (un petit peu, c'est juste pour ôter l'acidité du vin). Faites cuire cette préparation en touillant jusqu'à ce que ça bouille...

Vous pouvez évidemment réaliser cette préparation à l'avance...

Une fois la sauce prête (ben oui goûtez pour voir), cassez les deux oeufs dans une assiette creuse -attation à pas les éclater malheureuse !- puis "bennez" les délicatement dans la sauce chaude et là, très délicatement faites-les pocher. Bon, je me débrouille avec une écumoire pour rameuter les blancs au milieu...

Vous pouvez pocher les oeufs à part, c'est-à-dire dans une grande casserole d'eau bouillante légèrement vinaigrée (mais ça c'est pour les grandes quantités, et honnêtement au-dessus de deux personnes, ça devient vite le Bronx).

Ca y est c'est prêt ? Les oeufs sont pochés ? N'oubliez-pas de faire griller deux tranches de pain. Posez vos oeufs (avec l'écumoire) dans une assiette creuse et versez dessus la préparation. Saupoudrez généreusement de persil. Disposez les deux tranches de pain.

Ca devrait ressembler à ça (sauf que moi je l'ai crevé...bouhouhou).




















Voilà mon plat de dimanche soir préféré...



épine noire
Repost 0
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 13:45
Voilà, ça fait au moins quatre ans qu'on en parle.... de l'échange de recettes à la possibilité d'un recueil.  Et bien à présent tout le monde va pouvoir en profiter ! Mettre en ligne nos recettes et les propager plus vite qu'un bouchon de pétillant qui nous échappe...
Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article