Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 17:03

Et oui, y'a pas que les nourritures terrestres !

 

Donc, au menu, des photos inédites du Vieux-Tours avant sa restauration compilées par Tinou. De la nostalgie et des souvenirs à déguster avec les nyeux !

 

En vente à partir de demain dans toutes les bonnes librairies tourangelles.

 

tours-tinou

 

Les blogueurs tourangeaux en ont déjà parlé ici.

 

Félicitations Tinou et fais chauffer ton stylo pour les dédicaces !

 

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 19:10

... pour le blog !

 

Un aperçu de cet été en photos !

 

gatolegum

J'ai récidivé avec un deuxième, puis troisième gâteau de légumes !

 

brochette

Brochette mozza, jambon cru et tomate cerise

 

saladepoivrons

L'incontournable salade poivron/thon

 

from

Le chèvre de la mort qui tue !

 

vodka

Faut bien ça pour tuer le chèvre...

 

macarons

Un dessert girly...

 

coucougnet

La boisson des garçons...

 

sandwich

Le casse-croûte italien (viande hachée, tomates séchées, mozza fondue hum)

 

chat

Parfois, je me sens observée dans ma cuisine...

 

rat

M'en fous, y'a un chat qui veille...

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 11:29


 

...s’entend très bien avec le poulet. Allez c’est parti pour une recette exotique :

 “le poulet à la cacahuète”

 

Pour 6 personnes, il vous faut :

 

- 1 gros blanc de poulet par personne (ou plus suivant les goulus)

- 2 oignons

- 4 poireaux

- 4 carottes

- 4 cuillères à soupe de pâte d’arachide (de marque Dakatine, les autres c’est du beurre de cacahuètes et ça va pas le faire)

- 1 pot moyen de crème fraîche

- 1 pointe de couteau de purée de piment

et en accompagnement, une boîte de tranches d’ananas

 

Coupez les blancs de poulet en bouchées.

Pelez les oignons, épluchez les carottes et les poireaux. Lavez-les à l’eau courante et émincez-le tout finement (sortez la râpe mandoline !).

 

Faites chauffer de l’huile dans une cocotte et mettez-y les morceaux de poulet à revenir. Lorsqu’ils sont dorés de tous les côtés, retirez-les et réservez-les. Dans la même cocotte et la même huile, mettez les légumes émincés à dorer. 

 

Mélangez sans arrêt puis remettez les morceaux de poulet dans la cocotte. Salez un peu et ajoutez une pointe de couteau de purée de piment (ne faites pas comme moi, ne léchez pas le couteau ensuite, je me suis anesthésiée le palais  !).

 

Mettez un demi-verre d’eau dans la cocotte et faites cuire à feu moyen pendant  15 à 20 minutes.

 

Dans un bol, délayez maintenant la crème fraîche et la pâte d’arachide (vous les sentez vos biceps là ?!). Versez ce mélange dans la cocotte et continuez la cuisson pendant 10 minutes.

 

Pendant ce temps, dans une poêle, faites légèrement revenir (avec du beurre ou pas) les tranches d’ananas égouttées et coupées en deux.

 

Et pour le service c’est soit à l’assiette soit dans un joli plat creux. 

 

Le goût de la cacahuète ne prend pas le dessus mais on sent bien que c’est délicatement parfumé à l’arachide. 

 

cahuete

 


 

Conseil 1 : Ne pas préparer ce plat à l’avance avec la sauce, sinon au réchauffage ça crame et c’est dégueu.

Conseil 2 : si il en reste ça se congèle très bien et ça se réchauffe à petite puissance au micro-ondes.

 

 

Épine noire

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 17:23

Salé et cru ! 

 

gatleg3


 

Quand j’ai vu ça sur l’excellent blog de Ciloubidouille, j’ai immédiatement fait les courses en conséquence et je me suis lancée, trop excitée d’arriver à l’étape décoration !

 

Pour ce gâteau, idéal pour les soirées apéritives estivales (pour 6 personnes), il vous faut :

 

- un paquet de pain de mie sans croûte

- de la faisselle

- des carottes

- 1 concombre

- une plaque de 200 gr de saumon fumé

- des tomates cerises

- du St Môret ou du Philadelphia x 2

- des herbes surgelées  (persil, ciboulette...)

- sel, poivre, épices etc...

 

et un moule à manqué (celui avec la charnière).

 

Si vous voulez remplacer le saumon par du jambon, faire une sauce moutardée, changer les légumes : RIEN ne vous en empêche. Vous préférez le fromage blanc ? Ou du fromage de chèvre ? C’est comme vous voulez, je vous file la recette de base et après ENJOY !

 

Étape 1 : disposez uniquement le cercle du moule à manqué sur un grand plat-plat (ce sera le plat du service). Tapissez le fond de tranches de pain de mie bien serrées (je les ai même découpées aux ciseaux)

 

Étape 2 : recouvrir les tranches de pain par une sauce (la mienne c’était de la faisselle avec un peu d’ail, de la ciboulette, du sel et du poivre)

 

Étape 3 : ajoutez une couche de carottes râpées

 

Étape 4 : recouvrir par des tranches de pain de mie again.

 

Étape 5 : étalez de la sauce (soit la même ou une autre, toujours à base de faisselle) et disposez les tranches de saumon fumé. Dans la recette initiale, il fallait râper des concombres mais j’ai trouvé ça trop “flotteux”, alors le peu que j’avais râpé je l’ai incorporé à la sauce.

 

Étape 6 : terminez par la dernière couche de pain.

 

mas-gatleg


 

Démoulaaaaaaaaaaaaage ! Nickel !

 

On passe à l’étape la plus fun, à savoir la déco. Mais avant il faut tartiner généreusement à la spatule le gâteau avec du St-Môret ou du Philadelphia (sur le dessus et sur les côtés) 

 

Rhôoo c’est beau hein ? Ensuite munissez-vous de mini emporte-pièce et laissez parler votre fibre artistique en découpant les carottes (ou radis) en forme de fleur, les tranches de concombres en étoiles... Les tomates cerises en deux etc...

 

Deux ou trois lanières de concombre pour entourer le gâteau ou du persil, c’est comme vous voulez...

 

gatleg2

 

Cela m’a pris 1h30 (vaisselle comprise). Le gâteau a attendu patiemment au frigo que les zinvités du soir arrivent. 

 

Ah, ça pour épater la galerie, ça a fait son petit effet et  puis au niveau du goût, alors là les copains, plus frais, plus onctueux et plus savoureux, j’vois pas !

 

En tout cas y’a de la récidive dans l’air vu le succès remporté par ce gâteau à l’apéritif et que j'ai quelques idées pour renouveler la déco !

 

 

gatleg1

 

 

Épine noire

Repost 0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 17:22

Les vacances de Pâques sont finies... Et pour vous consoler voici les gâteaux de Pâques de Véra à Prague.

Si vous êtes intéressés par les recettes, disez-le nous dans les commentaires !

 

gateaux-vera

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 19:05

Houlà mais y’a une faute là ? C’est fait exprès car ce n’est pas la recette traditionnelle du poulet basquaise. Alors comme je n’ai pas envie de me retrouver avec une bombe sous le paillasson par nos amis indépendantistes, je préfère feinter...

 

La recette traditionnelle vous la trouverez où je pense (Gougueule) mais comme ce n’est pas la saison des tomates, aubergines etc... et que je suis plutôt partisane de passer plus de temps à table qu’en cuisine (et que découper un poulet cru c’est chiant), voici le poulet basquaise version rapide et fastoche.

 

Pour  8 copains qui se tiennent bien à table :

- 1 filet (épais) de poulet par personne

- 3 à 4 cubes de bouillon de volaille (ou de poule)

- 1 cube de Kubor

- 1 grosse boîte de ratatouille ou de piperade (on va quand même pas éplucher des légumes qui ne sont pas de saison nan mais !)

- 1 bocal de tomates séchées

- de l’huile, du beurre, des épices...

- du riz en accompagnement

 

 

La veille :

Découpez les filets en grosses bouchées. Dans une grande cocotte faites fondre un mélange beurre & huile d’olive, jetez- y les cubes de bouillon et de Kubor. Écrasez bien le tout et ajoutez les morceaux de poulet. Mélangez bien et faites revenir les morceaux de poulet en les enrobant de cette mixture.

 

Pendant ce temps, faites bouillir de l’eau (Qui en 2012 n’a pas de bouilloire en permanence sous la main ? Je veux des noms !).

 

Bon, le poulet a blanchi (comptez 10 minutes) ? On arrête là la cuisson et on verse l’eau bouillante pour juste recouvrir le poulet. On pose le couvercle sur la cocotte et c’est fini pour aujourd’hui. Il va terminer de cuire tout seul en gardant les arômes et surtout son moelleux.

 

Vous pouvez aller vous avachir devant une connerie télévisuelle (pléonasme) ou mettre la table pour vos invités pour demain.

 

Le lendemain sortez avec une écumoire les morceaux de poulet et jetez le jus de la cocotte. 

 

Coupez les tomates séchées en petits morceaux. Ouvrez la boîte de ratatouille ou piperade (ça va c’est pas trop dur ? Tout le monde suit ?). Faites cuire du riz que vous réchaufferez au micro-ondes au moment de servir (c’est bon, les puristes sont en train de taper sur gougueule “comment fabriquer une bombe artisanale à glisser sous le paillasson”).

 

Mettez un filet d’huile d’olive dans la cocotte, les légumes (la boîte + les tomates) et le poulet. Ajoutez du poivre, des aromates. Mélangez tout ça sans faire chauffer. Une-demi heure avant de passer à table, faites chauffer doucement en remuant de temps en temps (laissez le couvercle, ça va plus vite).

 

Servez chaud-bouillant à l’assiette accompagné de riz basmati (moulé dans un ramequin parce que c’est plus classieux).

 

Alors poulet basquaise ou poulet basquèze ? Les grands chefs appellent ça : un classique revisité. Je n’ai pas cette prétention et bon, je vous laisse j’ai une bombe à désamorcer...

 

 

basqueze


 

Dites donc les Rabelaisines, on aurait pas oublié un anniversaire ? Et wé, 5 ans tout de même...

 

Épine noire

Repost 0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 18:05

Samedi soir, nous avons fait une descente de Loire... sans canoë-kayak.

 

Nous sommes partis de Vouvray pour arriver à Savennières en passant par le Coteau du Layon. Pendant cette soirée de dégustation latérale, nous n’avons pas vu beaucoup de flotte... (façon détournée de causer vin malgré l’interdiction sur les blogs français). Voici l’ambiance à la capitainerie :

 

cave 0169

cave 0170

 

cave 0171

 

cave 0175

 

cave 0173

 

cave 0178

 

cave 0177

 

cave 0179

 

cave 0172

 

Et comme disait Cécile Sorel : "L'ai-je bien descendu(e)" ?

 

 

Remerciements chaleureux à Pierre et Nicole

 

 

Épine noire


 

 


Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 17:54

 

Pour vous remettre le foie en ligne et les idées en place, voici une salade “détox”. Un truc à boulotter sans faim parce c’est plein de saveurs.

 

1 paquet de vermicelles de soja (les transparentes et surtout pas de blé)

des tomates cerises (c’est plutôt pour la jolie couleur qu’elles mettent dans l’assiette que pour le goût, mais ça compte aussi le visuel dans la bouffe)

1 assiette de carottes râpées

 

et le plus important c’est l’assaisonnement :

 

4 Cuillères à Soupe de vinaigre balsamique

2 CàS de soja

2 CàS d’huile neutre

1 CàS d’huile de noix

 

2 échalottes émincées

de la coriandre fraîche (ou surgelée)

un peu de menthe (facultatif)

1 poignée de noix de cajou (non salées)

 

Préparer la sauce et mettez-y les échalottes.

 

Râpez les carottes et coupez les tomates cerises en quartier.

 

Faites ramollir le vermicelle dans de l’eau froide et faites-le cuire dans l’eau bouillante 5 minutes. Egouttez-le et coupez-le aux ciseaux.

 

Mélangez le tout : carottes râpées, tomates cerises, vermicelle et la sauce. Saupoudrez de coriandre, de menthe et les noix de cajou. 

 

Comme ça ne contient aucune graisse animale (ça compense avec le parmentier de confit hein ?!) c’est super digeste, ça coule tout seul et pour les fans de cuisine asiatique (ou végétarienne), c’est top !

 

Oui, oui, ça se mange froid.

 

saladedetox

 

 

Épine Noire

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 17:50

 

Dans la rubrique dimanche soir & fond de placard, voici la tartine béarnaise avec les restes du fridge :

 

1 oeuf dur par tartine

1 cuillère à soupe de sauce béarnaise par oeuf dur

1 tranche de pain de mie par oeuf

et le restant de salade

 

Faites cuire l’oeuf dur. Encore chaud écaillez-le, mélangez-le à la sauce béarnaise en l’écrasant à la fourchette. Faites griller le pain de mie. Tartinez l’oeuf sur le toast et parsemez de salade. Et c’est parti pour la 57ème rediffusion de “La grande vadrouille”...


tartinebenedicte2

 

Épine noire

 

 

Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 17:51

Depuis le temps que j’avais envie de tester un parmentier au confit de canard, ayé c’est fait !

Trouver une recette sur internet rien de plus simple, sauf que je ne vais pas me contenter de vous faire un kopiékolé de la marche à suivre. D’ailleurs, à ce sujet, je suis étonnée par le nombre de blogs -soit disant de cuisine- qui se contentent de tout repomper sur les sites style Marmiton, 750grammes etc... et qui rebalancent ça sur leur blog à la virgule près... 

 

Là, les photos sont de moi (j’ai même réussi à coller de la purée sur mon APN !) et les zinvités que j’avais pourront témoigner dans les commentaires.

 

1 boîte de confit de canard (en l’occurence 4 cuisses)

3 échalottes émincées

1 grosse cuillère à soupe de persil découpé

Pour la version “j’ai tout mon temps” faites vous-même votre purée.

Pour ma version “j’ai juste une heure devant moi” visez la purée toute prête (en sachet ou surgelée). 

 

Ouvrez la boîte de confit et virez le maximum de graisse. Astuce pour plus de rapidité : dans un grand plat creux (type saladier) mettez les confits à tiédir au micro-ondes (j’entends déjà les puristes gueuler). Eliminez encore la graisse (et conservez la dans un bocal au frigo. Mais gardez 2, 3 cuillères à soupe de gras pour le parmentier.

 

Ensuite, enlevez les os des cuisses, la peau et émiettez la viande.

 

Dans une grande sauteuse faites revenir les échalottes et le persil dans une cuillère de graisse. Ajoutez la viande et faites réchauffer en mélangeant bien. Arrêtez le feu lorsque que ça commence à griller.

 

conf1

 

Séquence purée : version sachet avec moitié eau + sel et j’ai remplacé la moitié du lait par de la crème liquide (ça gâche pas).

 

conf3

 

En ce qui concerne la quantité, je m’attendais avec 4 cuisses de canard à faire un parmentier pour une équipe de foot... en fait non, ça réduit méchamment et j’ai changé mon méga-plat-maxi-contenance pour un plat à gratin de contenance moyenne. Nous étions 3, on en a repris une fois, il reste une part... faites le compte...

 

 

conf2conf4

 


Donc dans un plat allant au four (mettez un peu de graisse au fond), disposez le confit émietté (faut quand même une certaine épaisseur), puis la purée par-dessus. Faites des jolis dessins à la fourchette sur la purée, saupoudrez éventuellement de noix de muscade et paf ! au four pendant 30 à 35 minutes. J’ai servi ça avec une salade de pousses d’épinards. Effectivement vu comme ça, le confit c’est pas gras !


 

conf5

 

 

Vous voulez un bon confit made in Touraine ? J’ai bien une adresse... où les canards sont très bien élevés... Et on envoie la pub pour Michel !

 

http://www.foiegrastouraine.fr/

 

 

 

Épine noire

Repost 0