Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 20:15

2012rabelaisines

 

On entame notre 5ème année ! Merci à tous !

Et cette année, le père Noël nous a apporté un pâtissier-chocolatier à domicile !

Prochainement sur votre écran !

Il paraît qu'on va tous mourir en 2012... Alors comme disait notre ami François (Rabelais) : 

 

"Buvez toujours, vous ne mourrez jamais"

 

La preuve en image :

ruinard

photo LG de derrière les fagots (clique-là si tu veux du bois)

 

Ca fait cher l'élixir d'immortalité... avec cette bouteille de Dom Ruinart (ça porte bien son nom hein ?) on va tous à l'aise jusqu'en 2112 !

 

Alors qu'est-ce qu'on dit ?

  1. à tableuh !
  2. ché bon mais ché chaud...
  3. bonne année (ou ce que vous voulez suffit de cliquer)
  4. il a le goût de bouchon non ?
  5. encore du caviar !?


Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 00:22

L'année dernière nous avions mis une photo pour illustrer Noël avec des petits gâteaux...

 

Voici enfin les recettes de Véra (Rabelaisine d'adoption). Voilà de quoi occuper les petites mains pour les fêtes de fin d'année et de sustenter les grands (zapétis)  sur ces petites choses qui se mangent même quand on n'a plus faim… Oui, oui, mettez-vous en embuscade avec une assiette remplie de ces petits gâteaux et clamez bien fort que ces recettes viennent de Prague ! Ajoutez une citation du regretté Vaclav Havel :

 

"La scène politique attirera toujours des aventuriers irresponsables, des ambitieux et des escrocs, on ne cessera pas si facilement que cela de détruire notre planête".

Un petit gâteau en attendant 2012 ?


(soyez indulgents, il n'y a pratiquement pas de corrections, donc il faut lire la totalité de la recette avant de se lancer. Les corrections ne sont qu'orthographiques puisque les libellés  des recettes sont déjà assez poétiques comme ça).


 

patisserievera

 

Boutons de Forestier

 

  • 350 gr farine fine
  • 50 gr sucre glace
  • 200 gr de sucre
  • 180 gr beurre
  • 3 jaunes d´œufs
  • 3 blancs d'œufs
  • 200 gr de noisettes moulues + quelques entières pour la déco

 

Mélangez la farine, le beurre en morceaux, le sucre, les jaunes d´œufs du bout des doigts. Travailler entre la paume des mains afin d´obtenir une  pâte souple. Amasser en  boule. Abaisser la pâte à 4 mm avec le rouleau du pâtissier. Découper à l´aide d´emporte-pièce des ronds, y déposer un peu de ce mélange : battez 3 blancs d´œufs en neige ferme, y ajouter le sucre en poudre/200 g/ et 200g de noix moulues. Placez au milieu des ronds sur le mélange une noisette.

Cuire a 160° pendant 5-7 mn.

 

 

Anneaux à l´eau

 

  • 200 gr farine fine
  • 150 gr beurre
  • 3 c/s. de lait
  • 20 gr de levure naturelle
  • 1 pointe de sel

 

Faites une pâte et laissez-la lever pendant une heure dans l´eau froide. Abaissez de 5 mm d´épaisseur, découpez les ronds et les déposez sur une plaque beurrée. Faire cuire. Encore chaudes les rouler dans du sucre en poudre avec un paquet de sucre vanillé.

 

 

Gâteaux aux Noix

 

  • 120 gr des noix moulues
  • 80 gr de sucre glace
  • 140 gr de beurre
  • 180 gr de farine fine

Travailler la pâte entre la paume des mains afin d´obtenir une pâte souple. Remplissez avec la pâte les petites moules en forme de noix. Cuire à 160 degrés.

Les faire sortir des moules encore chaudes.

Une fois froides les farcir de cette farce :


Farce :

  • 100 gr de noix moulues
  • 100 gr de beurre
  • 100 gr de sucre glace
  • 2 jaunes d´œufs
  • 50g de chocolat finement râpé
  • un peu de rhum

 

Coller les moitiés de noix froides avec la farce.

 

 

Les nids de guêpes

 

  • 200 gr de biscuits moulus
  • 180 gr de sucre en poudre
  • 80  gr de beurre
  • 4c/s de rhum
  • 2c/s d´eau
  • 3c/s de cacao

 

Mélangez les ingrédients et travaillez la pâte plus épaisse/ plus ferme/. Remplissez le petit moule en forme de nid avec la pâte. La forme doit être à chaque fois utilisée. Saupoudrez de sucre pour que les petits nids se libèrent plus facilement de la forme. Laissez -les sécher 1 jour. Remplissez les nids avec la farce et collez sur un petit biscuit rond. Vous pouvez aussi les couvrir de chocolat fondu.

Farce :

  • 1 jaune d´œufs cuit et pressé
  • 80 gr de sucre en poudre
  • 2 c/s de rhum
  • 1 jaune d´œufs cru
  • 1 c/s de lait concentré

 

 

Rondelles  de Linz 

 

/foncés et claires/

  • 420 gr de farine fine
  • 140 gr de sucre en poudre
  • 250 gr de beurre
  • 3 jaunes d´ œufs
  • 1 paquet de sucre vanillé
  • zeste de citron

Tamisez la farine et le sucre, coupez le beurre en petits morceaux, ajoutez  des jaunes d´ œufs, 1 paquet de sucre vanillé, le zeste de citron râpé, Travaillez cette pâte à la main afin d´obtenir une pâte souple. Laissez reposer quelques heures 2-6 heures au frais. Amasser en  boule. Abaisser la pâte a 4 mm avec le rouleau du pâtissier. Découper à l´aide d´emporte-pièce des rondelles ou d´autres formes.

Découpez des formes différentes. 

Cuire à 180-190C pendant env. 7 mn.

Une fois froides, collez avec une confiture/groseille de préférence.

Vous pouvez aussi napper avec un glaçage au chocolat blanc (ou noir) fondu avec les amandes enrobées en chocolat ou un nappage  + morceaux de fruits confis (acheté dans les grandes surfaces)

 

 

Petits gâteaux aux les amandes moulues  

 

( à cuire dans des petits moules)

  • 450 gr de farine fine
  • 60 gr de sucre en poudre
  • 330 gr de beurre
  • 3 jaunes d´ œufs
  • 150 gr des amandes moulues

Tamisez la farine et le sucre, coupez le beurre en petits morceaux, ajoutez  des jaunes d´œufs, Travaillez cette pâte à la main afin d´obtenir une pâte souple. Amasser en  boule Laissez reposer quelques heures (2-6 heures/ au frais. 

 

Démouler les gâteaux cuits et les saupoudrer  avec du sucre glace.

 

 

Pattes d'ours brunes

 

  • 350 gr farine fine
  • 200 gr beurre
  • 200 gr sucre glace
  • sucre glace
  • 140 gr noix moulues
  • 2 c. a s. de cacao
  • 1 œufs entier
  • cacao + cannelle ( env.50 gr)

 

Mélanger la farine, la noix moulue, le sucre, le cacao et les épices avec du beurre ramolli et y  ajouter éventuellement du lait.

Travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse. Repartir la pâte dans les petits moules. Cuire dans un four à 160°C. Démouler les pattes d'ours cuites et les saupoudrer  avec du sucre glace.

 

 

Petits gâteaux avec le parfum du café

 

  • 100 gr farine fine
  • 120 gr beurre
  • 35 gr sucre glace
  • 100 gr amandes moulues
  • 2 c. a s. du rhum


Tout mélanger dans un bol et laissez reposez 1 heure au froid

Amasser en  boule.

Après abaissez la pâte sur une planchette farinée avec le rouleau pâtissier et dupliquer les rondelles  (au total 76, 38 paires). Cuire dans le four très légèrement chauffé jusqu'à la couleur brun très pale.

Laissez les rondelles refroidir et remplissez avec de la crème au beurre au parfum de café :

- 60 gr du beurre, 45 gr de sucre glace,1 cas. de café très finement moulu et 1 c a s. du rhum.

Napper avec le nappage suivant : 2 c. a s. du café fort chaud et 100 gr. du sucre glace poudre, pétrir jusqu'à obtenir une matière lisse.

Décorer avec la moitié du noix.

 

Véra

 

 

 

Je pense que tous ces petits gâteaux doivent se conserver dans une boîte en fer (des zannées de sablés pour la Saint-Nicolas dans l'Est de la France n'ont jamais été perdus grâce à cette judicieuse technique de conservation - tuperouarre ça ramolli-)

 

 

En tout cas, vous pouvez remercier Véra pour ces recettes et nous vous souhaitons d'agréables fêtes de fin d'année (surtout si vous êtes des heureux possesseurs de bonhommes de neige  pour décorer votre table et de crèches qui sortent de l’ordinaire...).


bdN

 

creche

 

Véra, on compte sur toi pour les explications éventuelles dans les commentaires.

 


 

Épine noire

 

Photo reçue le 30 décembre de Véra

gateaux-004-copie-1.jpg


Repost 0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 18:49

Ah ben wé, c’est la grande question pour ces fêtes de fin d’année hein ?

 

Tout d’abord, c’est une question d’or-ga-ni-sa-tion. Si vous êtes de ceux à faire les courses le 23 décembre ou pire le 24 il ne restera plus de pralinoise, le confit d’oignon et le foie gras seront au prix fort.... 

 

Nous sommes à 3 semaines de Noël, faites donc les emplettes des produits non périssables (ou à date de péremption jusqu’en janvier 2012) dès maintenant. Encore mieux, cuisinez votre plat principal ce week-end et mettez-le au congel (un lapin au Vouvray par exemple) c’est encore meilleur réchauffé...

 

Ma check-list -comme un commandant de bord sur Rabelaisines Airlines- pour la dînette du 24 au soir (à part le pain, la crème fraîche et les clémentines dans mon panier)  est prête. Foie gras, confit d’oignon, pralinoise, gavottes etc... tous ces produits sont déjà dans mes placards et à part (peut-être) la citrate de bétaïne . Enfin si vous préférez  la foule, les caddies bondés, les gamins hystériques à l’approche de la venue du gros barbu...

 

Rien de bien neuf ici en ce qui concerne les recettes (que du best-of ayant fait ses preuves).

 

Juste une petite recette de verrine ayant fait un carton cet été :

 

Verrines poires-roquefort-noix

 

1 boite de poires au sirop

de la crème fraîche

du roquefort

des cerneaux de noix

 

Égouttez les poires, détaillez-les en tous petits bâtonnets

Mixez le roquefort avec la crème fraîche (proportions à voir suivant que vous voulez le mélange épais ou fluide)

Broyez les cerneaux de noix

 

Montage :

Dans une verrine (voir photos, mais celles de supermarché en plastoc font bien la blague), mettre une couche de poires émincées, une couche de mélange roquefort-crème et saupoudrez de noix etc... jusqu’à épuisement du stock.

 

Mettre au frais en attendant la dégustation.

 

En photos, voilà ce qui nous attend pour les fêtes.

 

verrinerok2

verrinerok3

Verrines poires-roquefort-noix

La présentation, c'est vous qui voyez...

 

tuile1

Tuiles au parmesan

(cliquez sur les noms pour accéder direct à la recette)

 

foie-gras.jpg

Cuillères foie gras-confit d'oignon

 

saumon-tuc

Mousse de saumon

 

foiegras1

Dauphinois de foie gras

 

 

 

Et puis exit la bûche de Noël et toutes ces autres pâtisseries “étouffe-chrétien” (c’est le cas de le dire), ça fait belle lurette que j’ai remplacé Le Dessert par un plateau plein de petites douceurs (bien inspiré des 13 desserts provençaux) avec des clémentines, des pâtes de fruits, une p’tite chatterie et un ciflard... entre autres.

 

chatterie2

La chatterie

 

clem

Pressé de clémentines


 

fauf2.jpg

Faux-saucisson au chocolat

 

 

 

 

 

Encore plus d'idées et de suggestions ? (clic, clic, clic et reclic)

 

, , ici et encore .

 

 

Et puis, si vous ne mettez pas la main à la pâte pour les menus de fêtes, et qu’en plus vous êtes nuls en déco (ou que ça vous emm...) venez au marché de Noël du château de Cangé à Saint-Avertin (samedi 10 et dimanche 11 décembre), une des Rabelaisines y expose (et vend) de la décoration fait main qui sort de l’ordinaire...

 

2011 1489

 

 

Épine noire

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 23:24

Rappelez-vous, c’était il y a deux ans... 

 

Et c’est toujours aussi bien ! Discuter de Sao-Tomé avec des chocolatiers, trouver enfin de la farine de petit épautre et tout savoir sur le porc noir de Bigorre (et ses cousins d’Italie et d’Espagne) ça ouvre des perspectives gustatives jusqu’alors ignorées...

 

On n’y vient pas nécessairement pour faire le plein de victuailles (ou alors avec un banquier certifié triple A) mais surtout pour s’informer et discuter le bout de gras (et c’est le cas de le dire, n’est-ce pas “le Noir de Bigorre” de Tarbes avec qui j’ai eu un super échange !).

 

Un résumé en photos, ça vous dit ?

 

En un seul mot : courézy, foyalé !!! Encore pour demain Dimanche, sinon c’est rendez-vous dans deux ans...

 

eurogusto2011 1539

Sous le plus grand chapiteau du goût

 

eurogusto2011 1541

 

eurogusto2011 1542

 

eurogusto2011 1543

 

eurogusto2011 1544

 

eurogusto2011 1546

 

eurogusto2011 1549

 

eurogusto2011 1554

 

eurogusto2011 1555

Ben mon cochon...

 

eurogusto2011 1556

Et ouais, c'est pour moi...

 

eurogusto2011 1559

 

eurogusto2011 1560

 

eurogusto2011 1562

 

eurogusto2011 1565

 

eurogusto2011 1571

 

eurogusto2011 1572

 

eurogusto2011 1573

 

eurogusto2011 1574

 

eurogusto2011 1585

 

eurogusto2011 1577

 

eurogusto2011 1582

 

eurogusto2011 1588

 

 

 

On peut saluer tous les exposants "sentinelles" pour leur volonté de conserver le terroir. Le slow-food (inverse du fast-food) pour cette farouche aversion du nivelage du goût...

 

C'était Épine Noire, pratiquement en direct de l'EUROGUSTO 2011.

 

 

 

Et pour le "off" :

 

Entendu dans les allées, une “bobo” s’exclamer : “Mais ce sont de vrais Sardes !?”(nan, ils sont empaillés !) sur un stand de charcuterie de Sardaigne, ça vaut son pesant de nougat. Et de l’entendre enchaîner bien fort en italien son laïus de touriste (à deux pas du stand de la Dante Alighieri rhinhinhin), quelle stronza ! (ouais moi aussi j’le cause le rital...)

Et la parisieneuh qui assène un “ il fait plus froid en province qu’à Paris”. Mais reste à Paris, tronza !

 

Bref, deux heures à arpenter cet Eurogusto et c’est un vrai régal...

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 18:28

2011 1074

Petits pois au wasabi (pour faire fuir les enfants à l'apéritif)

 

2011 1061

Qui pourra nous donner la signification du Château Chasse-Spleen ?

(on se cultive en buvant, c'est merveilleux..)

 

2011 1207

Sardines à la plancha


2011 1082

 

2011 1066

Un régal sur les salades de courgettes !

 

2011 1192

Verrines poires-roquefort-noix

 

2011 1333

Gâteau au chocolat façon Pierre Hermé

 

2011 1219

Tiens y'a plus de couleurs dans les JellyBean que dans les Dragibus...

 

2011 1131

Mojito avec rhum arrangé maison

 

 

A très bientôt !

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 11:31

Rien de sessouel dans le titre, juste une petite douceur à déguster en fin de repas. C’est le terme exact . Employé une fois par une copine qui côtoie les très hautes sphères, elle a demandé à la fin d’un gueuleuton et après le dessert : “On se fera bien une petite chatterie”. Là tout le monde s’est regardé, l’oeil en coin, se questionnant intérieurement sur l’issue de la soirée, se demandant si le Vouvray ne lui avait pas fait l’effet d’un aphrodisiaque... Ben non, le bas peuple a les idées mal placées, chacun y allant de sa définition plus ou moins distinguée puis le fou-rire une fois passé,  s’est retrouvé dictionnaire en main pour vérifier :

 

chatterie-def

 

 

 

Pour une chatterie (mouhahaha) il vous faut :

 

chatterie4

Une tablette de pralinoise et une boîte de crêpes dentelle ou gavottes

 

 

Et pis c’est tout !

 

 

Cassez (enfin rompez) la tablette de Pralinoise dans un bol allant au micro-ondes. Faites fondre doucement au micro-ondes. Et pendant ce temps, écrabouiller manuellement les gavottes dans un saladier. C’est très friable et donc en pensant au flic qui vous a arrêté pour rien la veille ou à la greluche de chez Séforadasse qui vous a refilé un échantillon pour cellulite installée (non gardez l’échantillon, parce que vous risquez d’en avoir besoin après cette chatterie) ça va décupler vos forces.

 

Bien mélanger le chocolat fondu et les gavottes écrasées.

 

Dans une petite assiette (ou petit plat carré -voir photo-) préalablement recouverte de film alimentaire, étalez le mélange et lissez bien. Prenez une deuxième assiette identique, filmez-la (non, ne sortez pas la caméra) et posez-la sur l’autre en appuyant bien.  Puis, au fridge pour la nuit.

 

chatt-plat

 

Le lendemain, c’est l’heure du démoulage et grâce au film alimentaire, ça va se faire tout seul. Ensuite, découpez en carré, remettre dans une coupelle puis au frais jusqu’à l’heure tant attendue de la (allez tous ensemble !) : chatterie !

 

chatterie1

chatterie2

 

 

Épine noire
Repost 0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 10:47

 

Et je continue dans la saga de l’été avec des plats spéciaux apéro dînatoire. Le challenge deal l’exploit étant d’avoir des trucs à manger les doigts ou avec des pics, et de se lever uniquement pour aller chercher les plats.

 

Petites brochettes parfumées

 

  • Une escalope de poulet (ou dinde) par personne (pas les trucs tous fins hein/une belle escalope = 2 petites brochettes)
  • de l’huile d’olive
  • de la farine
  • des “mélanges malins” du Père Ducrasse (marocain, italien, mexicain...). Pour ma part j’ai pris le mexicain et le marocain.
  • Des pics de 15cm en bambou (vivi, c’est mieux que les brochettes en bois qui ne glissent pas : en vente chez PariStore entre autres car cette grande épicerie... enfin je vous en reparlerais, c’est le top pour la cuisine exotique).

 

bro-marocPour faciliter le découpage du poulet en cubes, faites le congeler un peu.

 

Dans un grand bol préparer un mélange : 2 cuillères à soupe de “mélange malin marocain”, une cuillère à soupe de farine et ajouter l’huile jusqu’à avoir la consistance d’une sauce épaisse. Bien mélanger, ajouter les cubes de poulet en les enrobant de la sauce. Réservez au frais dans le bol couvert pour la nuit.  Et j’ai fait la même préparation avec le mélange mexicain. Et pour repérer le Maroc du Mexique j’ai attaché une pince à linge de couleur différente sur les bols.

 

Le lendemain, remélangez bien le poulet et embrochez les morceaux sur les pics (environ 5 morceaux par brochette et une saveur par brochette !).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors là, vous avez le choix, vous pouvez les faites cuire au barbecue (ou à la plancha) etbro-mexic vous les mangez chaudes lors de votre garden party. Soit vous les faites cuire sur un grill (plaque en fonte), en les retournant de chaque côté en appuyant dessus et vous les mangerez froides (si il pleut ou si vous n’avez pas de jardin bouhouhou).

 

En tout cas,  le fait d’avoir mariner toute la nuit, font que ces brochettes resteront moelleuses et surtout pleines de saveurs. Caramba ! 

 

Épine noire

 


Précisions en réponse à Véra :

 

Voilà à quoi ressemble ces épices "toutes prêtes".

 

ducrasse

 

Voici les ingrédients mais les proportions des épices et aromates ne sont pas indiquées vu que c'est "tout prêt" :


Donc, juste à titre indicatif voici le Mélange Mexicain :

 

poivron rouge, oignon, piment doux, graines de coriandre, graines de sésame, cumin, origan, persil, piment.

 

Et pour le Mélange Marocain :

 

oignon, cumin, paprika, coriandre, ail, poivre noir, persil, graines de moutarde, cannelle.

 

 

 

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 12:31

flancourgma2

 

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

 

- 4 belles tranches de saumon fumé ou de truite fumée 

- 2 grosses courgettes ou  petites

- 3 oeufs

- 10 cl de crème fraîche épaisse

- menthe

- une petite gousse d'ail

- poivre 

- huile d'olive

 

 

Eplucher les courgettes en laissant une bande verte (une sur 2)

Râper les courgettes .

 

Les faire revenir dans de l'huile d'olive avec l'ail (utilisez un presse ail / ze best en vente chez Ikéa et la pelle à tarte chez Casto*)  et la menthe ciselée. Poivrer, pas la peine de saler.

Réserver, et laisser un peu refroidir. 

 

Battre les oeufs et la crème en omelette. 

 

Mélanger l'omelette avec les courgettes, éventuellement, donner un petit coup de mixeur pour le côté "mousse". 

 

Tapisser 4 ramequins avec les tranches de saumon fumé. 

 

Verser le mélange omelette-courgettes dans les ramequins tapissés de saumon. 

 

Faire cuire au micro-ondes pendant 5 min, selon la puissance (vérifier la cuisson vous même, il n'y a que ça de vrai !)

 

flancourgma1

 

Démoulez les ramequins et servir sur une assiette décorée de feuilles de menthe fraîche cueillie dans le jardin car, chez moi, on fait pousser les chats dans les jardinières !

 

miou

 

(* la preuve en photo, avec une tarte aux fraises maison !)

tarte-truelle


 

Tête de loup 

 


 

 

Repost 0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 11:53

En vue d’un apéro dînatoire, j’étais à la recherche d’idées de recettes simples mais qui sortent de l’ordinaire. Sur internet on trouve des photos alléchantes, on se lance et le résultat est loin d’être identique. La majorité des sites ou des blogs culinaires en vue omettent de vous dire que pour arriver  un résultat aussi bon que beau, la cuisine s’est transformée en champ de bataille et vous aurez l’impression d’avoir fait la plonge pour un mariage princier. Ouais, tout le monde n’a pas de lave-vaisselle...

 

Personne n’aborde la question de l’organisation (de la liste de courses, de la corvée du caddie au temps passé aux fourneaux) et certaines même vous présentent des plats archi-simples à faire mais avec des termes alambiqués et un nombre étapes plus compliquées les unes que les autres (que le tour de France à côté c’est de la gnognote). 

 

Alors quand on voit la belle photo mise en scène dans une cuisine design de pavillon témoin, on se dit que soit il y a tromperie quelque part , soit on est trop nulle et on arrivera jamais au même résultat !

 

Pour exemple : la tuile au parmesan.

 

tuile2

 

 

Ce ne sont pas les recettes qui manquent (toutes plus chiantes les zunes que les zautres, et avec des ingrédients, des ustensiles et des modes de cuisson qui feraient renoncer les meilleures volontés). 

 

Voici MA recette Ma version (donc pour les nuls) avec la photo du chantier  (on n’est pas bégueule sur le blog des Rabelaisines).

 

  • Un sachet de parmesan râpé
  • Du piment d’espelette (ou de l’origan séché)
  • Un four à micro-ondes
  • Une bouteille vide en verre

 

Dans une assiette à dessert allant au micro-ondes, déposer une cuillère à soupe de parmesan, aplatir légèrement avec la cuillère, saupoudrer de piment d’espelette (ou des herbes). Passer au micro-onde (700W, 1 minute).

 

chantier1

étape 1


Sortir l’assiette, décoller la tuile avec un couteau (ça vient tout seul, c’est que du gras) et  déposer la sur la bouteille -bouteille en position allongée et calée pour éviter qu’elle roule- en appuyant légèrement dessus pour lui donner sa forme (oui, c’est chaud).

 

chantier

étape 2

 

 

Pendant que cette tuile refroidit, recommencer l’opération (sans changer ni laver l’assiette !). 12 tuiles en 12 minutes ! Coût : un sachet de parmesan et 12 minutes plein pot pour EDF.

 

Sinon vous avez la version “j’me la pète et j’en fous plein la vue” qui consiste à râper son parmesan (acheté dans une fromagerie de luxe et la râpe lors d’un séjour en Italie offert par un sponsor), à le tamiser avec de la farine (type T50 bio en vente à la Minoterie de Fouzy-les-deux-pognes, production confidentielle dédiée uniquement aux blogueuses des banlieues chics), à disposer en petits tas sur une plaque allant au four en respectant une distance de 5,22 cm, à faire cuire à 392°F (dans un four américain à chaleur pulsée/étuvée) pendant 4mn 56 secondes et 9 dixièmes,  à déposer les tuiles délicatement (sans gueuler comme un veau parce qu’on s’est brûlée -pas distinguai-) mais en moins de 50 secondes ( ça refroidit vite) sur une plaque spéciale pour former les tuiles (achetée dans une boutique spécialisée en Angleterre).

Coût ?

 

Et pas sûr que ce soit meilleur...

 

tuile1

 

 

Épine noire

Repost 0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 18:17

Trois fois rien (pain, ail, tomate) pour confectionner la tartine qui va faire fureur sur les tables cet été (enfin sur la mienne).

 

Une baguette de pain blanc (même de la veille)

Une gousse d’ail

De l’huile d’olive

Une ou des tomates

 

 

pain-tomate

 

Découpez la baguette (voir photos), frottez une gousse d’ail épluchée et coupée en deux sur le pain,  ajoutez quelques gouttes d’huile d’olive (ou si vous possédez un pulvérisateur à huile -si-si, ça existe, c’est le moment de vous en servir).

 

Mettez le pain à griller, de préférence sur une plaque allant sur le gaz  plutôt que dans le grille-pain (ben voui, l’huile qui tombe sur la résistance, le grille-pain prend feu, la cuisine avec, les pompiers c’est le 18). Pour les fans de pain grillé au barbecue (Ji-Ef, je te vois !) ça le fait aussi...

 

Une fois le pain grillé, découpez une tomate en deux et frottez-la côté pulpe sur la mie du pain grillé.  Ayé c’est fini...

 

Vous m’en direz des nouvelles (pour accompagner le p’tit blanc bien frais) !

 

panneau1


Repost 0