Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 19:13
apinouille

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 18:57

Mais pas ma biche-euh...

Repas de fêtes ? Et oui elles approchent à grand pas...

L'année dernière, nous vous avions proposé ça et ça.

Cette année c'est cailles aux raisins

4 cailles ou une faisane si votre mari est chasseur mais vous aurez peut-être plus de chance d’en trouver chez le boucher !!!

Raisin blanc italien sans pépins ou en conserve c’est mieux car il faut ôter la peau et là il faut prendre son mal en patience.

Lardons fumés en gros cubes
6 échalotes
20 cl d’eau
½ verre de Cognac
Sel
Poivre

Faire dorer les lardons avec les échalotes hachées dans une sauteuse. Ajouter les cailles Laisser bien dorer. Ajouter l’eau au fur et à mesure de la cuisson afin que les cailles soient moelleuses.

Laisser mijoter à feu doux à couvert 20 minutes.

Ajouter les raisins épluchés et laissez mijoter 10 à 15 minutes.

 

Avant de servir les flamber au cognac et servir aussitôt avec une poêlée de champignons (girolles, cèpes, merci Picard). A déguster avec un Chinon ou un St Nicolas de Bourgueil.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé (c’est ce qu’ils disent à la TV)

Tête de Loup


Une idée de verrine pour l'entrée ? Je l'ai trouvée au Salon EuroGusto et comme c'est trois fois rien à faire, on ne mégote pas sur la décoration ! 



Des conseils ?


Epine noire

 

 

Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 17:42

Aujourd’hui, 10h30, je pénètre dans l’antre de la boustifaille internationale : le salon EuroGusto. Organisé tous les deux ans (un coup en Italie et cette fois à Tours). Ce salon n’est pas réservé aux professionnels et ici vous ne trouverez rien d’industriel (partenariat avec le Slow-Food).


Alors, par où commencer ? Même si à cette heure matinale, je n’ai pas trop faim, le tour des stands ne va pas tarder à me faire saliver... 

Un bout de Turone, un quartier de pomme d’Azay-le-Rideau, un morceau de jambon de porc noir de Bigorre (la rolls du jambon ! ), une tranche de saucisson de bœuf, une verrine de mousse de concombre, du nougat à la mangue, du (ou de la) réglisse...


Plaisir des yeux, du bio, du bon, du régional, de l’exotique et vu l’heure, je ferais l’impasse sur l’oenothèque (et puis il paraît qu’on ne peut plus causer pinard sur les blogs français si l’on ne veut pas se retrouver avec un procès pour incitation à la boisson... ). Pendant ce temps la confrérie du Sainte-Maure procède à une intronisation au chèvre et au Chinon.
 


J’ai vu toutes sortes de pommes de terres, des paniers à courses rigolos, humé du piment d’espelette, bavé devant des sucettes géantes aux parfums exotiques, échangé des formules de politesse en italien et ramené de quoi couvrir mes besoins en réglisse pendant un bout de temps... 



Et pour votre santé, oubliez les messages du ministère de la santé et de la morale, rendez-vous à EuroGusto ! 
 

épine noire


Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 11:39

En rendant visite à mes blogs favoris (qui ne sont pas culinaires), un article de Tinou m’a fait saliver et le jour même je lui piquais sa recette (lègerement modifiée).


Si vous aimez la tartiflette ça devrait vous plaire... ça n’a rien à voir mais le principe est le même. Et c'est d'une simplicitude...


un demi chou-fleur cuit à la vapeur

(Vous pouvez acheter un chou-fleur entier sans avoir à en manger à chaque repas. Faites-le cuire, préparez-en une partie et congelez le reste.)

3-4 pommes de terre cuites à l’eau

1 bûchette de fromage de chèvre (standard ça ira bien)

1 sachet de lardons (toujours avoir des lardons au congel*)

1 briquette de crème liquide

poivre

beurre et chapelure


Dans un plat à gratin disposez un fond de pommes de terres cuites et coupées grossièrement en cubes, ajoutez les tranches de chèvre, poivrez.  Mettez les lardons préalablement cuits, émiettez le chou-fleur cuit par-dessus. Verser la crème liquide, quelques morceaux de beurre et la chapelure.


Tout ça au four pour 30 à 45 minutes (th. 6) le temps que ça gratine. Vous pouvez servir ce gratin dans des petits bols (pour conserver bien au chaud) avec une salade.


Le fromage de chèvre et les p’tits lardons associés au chou-fleur ça renouvelle bien l’éternel fleuron de Bretagne. Et en plus d'être délicieux et ben ça fait reculer toutes les horloges d’une heure !


 

 



épine noire
 

* rien à voir avec l’affaire Courjault. Ok, je sors...

Repost 0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 19:21
Ma môman m’ayant ramené de son séjour en Bretagne une boite de crêpes dentelles et un pot de crème de caramel au beurre salé de Guérande, une petite idée de dessert a germé une fois que j’ai boulotté toutes les crêpes dentelles...

... des feuilletés aux poires et crème de caramel...

1 pâte feuilletée
1 boite de poires au sirop
1 noisette de beurre
de la crème de caramel

Découpez avec un gros verre faisant office d’emporte-pièce des ronds dans la pâte. Faites fondre la noisette de beurre au micro-ondes et badigeonnez les ronds de pâte avec. Mettre à cuire au four  (5/7) à peine un quart d’heure, le temps que ça gonfle.

Laissez refroidir, puis découpez en deux les “boules de feuilletés” dans le sens de la largeur. D’ailleurs ça se détache tout seul (un côté plat et un côté chapeau). Tartinez généreusement -mais délicatement- de crème de caramel la partie plate et disposez dessus les poires égouttées et émincées. (1 poire par fond de pâte feuilletée).



La crème de caramel va empêcher la pâte d’absorber le jus de la poire. Yapuka poire-auter hahaha...

Au moment du fromage, préchauffez votre four, remettez les petits chapeaux sur les feuilletés à la poire et le temps de demander : Kicékiprendradukafé ? Répondez-pas tous en même temps ! C’est-à-dire à entre 5 et 10 minutes (ça dépend encore de votre four), votre dessert sera chaud, la crème de caramel fondante et les poires tièdes.




Entre ici Jean Moulin et ton cortège de cholestérol , diabète et hypertension... mais c’est trop bon ! Wé... c'est pas dessert ouait-ouatcheur...

épine noire

Repost 0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 18:19
D’après le calendrier nous sommes en automne, mais à la vue du thermomètre, nous n’en n’avons pas terminé complètement avec l’été. Donc des trouvailles pour composer une dînette demi-saison et composer avec la météo aussi.

Apéritif :
Raisin noir piqué dans un cube de bon gruyère, comté ou brebis
Coupez le fromage en cube, transpercez d’un cure-dent le grain de raisin et piquez dans le cube de gruyère.


bien alignés !

Graines de courge grillées (nettement meilleur que les pistaches ou graines de tournesol, pas de décorticage, on n’est pas des perruches non plus !).
1 sachet de graines de courge (à la boutique bio). Faites griller à sec la quantité désirée dans une crêpière en remuant. Laisser refroidir dans un plat puis salez. Le reste vous servira pour saupoudrer des salades...

Miomiom-schrounch

Le classique roulé jambon-fromage frais
2 tranches de jambon blanc  que vous épongez bien, puis tartinez de fromage ail-fines-herbes ou noix. Enroulez-les sur elles-mêmes dans le sens de la longueur, emballez-les dans de l’aluminium bien serré. Réservez au fridge puis au moment de servir coupez-les en rondelles de 2 cm.



La soupe de carotte, orange à l’infusion de cumin
(ingrédients pour deux personnes).

La soupe de carotte à l’orange est devenue un classique car elle se déguste aussi bien chaude (à l’automne) que froide (en été). On en est où là, hein ? Comme ça me tentait depuis un moment, je me suis lancée et franchement ça épate bien la galerie cette petite douceur...

4 grosses carottes
1 orange
1 bouillon de volaille
sel, sucre, cumin en graines (carvi)
Pour la déco-accompagnement :
2 tranches de pain complet croustillant
4 tranches de lard fumé

Épluchez les carottes et coupez-les en grosses rondelles. Mettez-les dans une casserole, ajoutez un cube de bouillon de volaille et ajoutez de l’eau à hauteur des carottes. Faites chauffer.
Bien évidemment suivant votre mode de cuisson : gaz, électrique, halogène (y’a pas de plaisir), induction ça peut varier du simple au double. Avec ma gazinière, ça a pris environ 1/2 heure pour que les carottes soient cuites, c’est-à-dire qu’elles s’écrasent sous la fourchette sans faire de la purée.

Pendant la cuisson, pressez l’orange, grillez le lard à sec .

Ensuite munissez-vous de votre robot-mixer-plongeur et tel David Guetta derrière ses platines : 1 2, 3 mixez !  J’en ai profité pour repeindre ma cuisine et ma chemise à la Jackson Pollock (qu’est-ce qu’on s’amuse !). Ajoutez à la soupe de carottes le jus d’orange, puis dans une boule à thé (ou l’ustensile qui vous sert à infuser) mettez l’équivalent d’une petite cuillère à café de cumin et laissez tremper dans la soupe le temps qu’elle refroidisse.

Goûtez et ajoutez suivant vos goûts du sel et/ou du sucre. Retirez l’infusette de cumin quand l’arôme de celui-ci se sera diffusé à votre convenance.

Vous pourrez déguster cette soupe froide ou chaude (et donc tout préparer à l’avance et réchauffer ensuite, comme une grosse feignasse quelqu'un d'organisé). Pour l’accompagner, j’ai disposé sur une galette  de pain complet croustillant au sésame (de chez Ikéa, rayon bouffe) deux tranches de lard fumé, préalablement grillé à sec et réchauffé au micro-ondes sur du salopin.

La réputation de la carotte n'étant plus à faire tant au niveau de la couleur des cuisses des perruches, que sur l'amélioration virtuelle de l'amabilité du pitbull et surtout sur l'acuité visuelle de la tourangelle (800 € pour les nouvelles lunettes, c'est donné !).

Sur ce, mes lapins, goûtez-moi ça !



épine noire
Repost 0
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 19:35

Ce n’est pas la première fois que je mets cette recette en ligne mais elle était un peu planquée derrière le poisson mariné. Et comme nos statistiques d’audience, le blog rank, et la provenance du lectorat sont à marée basse (en gros mon p’tit doigt numérique sait tout) je vais vous la resservir avec une variante.

 

Ce n’est pas faute d’avoir distribué des cartes à la soirée entre voisins pour se faire de la pub et s’autoproclamer un des rares blogs de cuisine en Touraine référencé par Touraine Blog, de demander à un copain s’il visite régulièrement le site... Tout ça pour s’entendre dire “han mais y’a 14 pages, c’est vachement long...” Et oui, surtout qu’en rajoutant des recettes, ça va encore rallonger la lecture. Kilécon !

 

Salade croquante et en couleur 

 

- un bocal de pousses de soja

- un poivron jaune, ou vert

- des tomates cerises

- une belle carotte

- un petit oignon blanc, coriandre, ciboulette

 

Coupez le poivrons en fines lanières, les tomates cerises en 4, émincez l’oignon et détaillez la carotte en petits cubes. Mélangez dans un saladier avec les pousses de soja. Ajoutez la coriandre (même déshydratée), plein de ciboulette. Arrosez d’un filet d’huile d’olive et de vinaigre balsamique.

 

Variation sur l’assaisonnement (et ça change tout)

- vinaigre de cidre et huile neutre

- sauce à nems : pour une cuillère à soupe de Nuoc mam, une cuillère à café de vinaigre cristal (blanc, transparent, celui qui sert à faire le ménache), une cuillère à café de sirop de sucre de canne (la bouteille qui sert à faire les punchs). Rallongez un peu à l’eau claire et goûtez pour savoir si cela est assez acidulé. Sinon continuez les mélanges jusqu’à trouver ça à votre goût -je peux pas dire mieux !- Vous pouvez ajouter une pointe de couteau de purée de piment. Si vous optez pour cet assaisonnement faites-en en grande quantité et laissez mariner votre salade dedans. A servir frais, très frais...


 

What else ? Ha... ouais pour le sel et le poivre c'est vous qui voyez...


épine noire 

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 19:53

Chaque année, on profite de la fête de la musique pour se faire une orgie un gros pique-nique entre voisins. Chacun ramène ses p’tits plats, sa guitare, son harmonica et ses bouteilles.


Et les copains des voisins, les anciens voisins (on n’est pas rancuniers), les nouveaux arrivés (qui ont l’impression d’être au festin final d’Astérix) sont les bienvenus. Rassurez-vous on n’attend pas le 21 juin pour se côtoyer, ramasser le courrier de l’un, garder les chats ou le poisson rouge de l’autre et arroser les jardins pendant les vacances... et boire un coup !


Je passerais sous silence l’after qui se termine chez Epine Noire, où on peut mettre la musique à fond (2x120watt, ça envoie de la bûche !), vu que les voisins... et ben on risque pas de les déranger ; puisqu’on est tous réunis ! 


Au menu plein de bonnes choses (et même un barbecue !) le tout servi dans la bonne humeur et en chansons :


Flan de courgette au chèvre, (et là aussimuffin aux tomates séchées, salade de poivrons & thons, tarte aux oignons, salade pommes de terre-anchois-tomates, des grillades, des keftas, des gâteaux au chocolat, de la tarte à la rhubarbe, des brochettes de fruits et du ciflard pour le kawa... mais j’en oublie (et pis j’avais plus faim). 


Spécial thanks à Maryse pour les produits venus tout droit du Gers et chapeau bas à Béatrice pour ses brochettes de fruits frais.

 


Bon... on va se reposer pour l’année prochaine...



 

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 18:42

 

Voilà de quoi détrôner le classique cake lardons-fromage de nos tables...

Le muffin c’est beaucoup plus léger (caloriquement et gustativement) et puis vos invités ne vous regarderont plus d’un oeil torve “Han elle nous a encore fait sa saloperie de cake aux lardons”... Eventuellement ça ravira les végétariens. 

  • 200 gr de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 2 oeufs
  • 2 cuillères à soupe de fromage blanc
  • 5/6 tomates séchées (achetez un bocal, il se conservera à l’aise au frigo)
  • basilic
  • poivre

Détaillez les tomates séchées en fines lanières (avec un couteau !)

Dans un bol, mélangez la farine et la levure

A part, fouettez les oeufs et ajoutez le fromage blanc, battez-moi tout ça à la fourchette, puis mélangez avec la farine/levure.

Ajoutez les tomates au mélange ainsi qu’un peu d’huile du bocal des tomates séchées. Celle-ci étant bien parfumée, vous pouvez également mettre un peu de basilic et du poivre. Ca se passe allègrement de sel...

Pour les aficionados des cakes, vous remarquerez que la préparation est moins liquide.

Versez la préparation dans un moule à cake, ou raffinement suprême dans un moule à muffins en silicone (c’est comme un moule à madeleines mais pour muffins, dans ce cas ne remplissez pas à ras-bord). Donc, je disais dans un moule à cake préalablement huilé et fariné.

Hop, au four thermostat 6/7 pendant 1/2 heure. Vérifiez tout de même la cuisson avec la pointe d’un couteau. Ca cuit plus vite qu’un cake, vu qu’il n’y a pratiquement pas de matière grasse.

On démoule, on laisse refroidir (ça se garde bien 2 jours dans un torchon).

On découpe ça en tranchounettes et on sert ça négligemment avec le rosé qui va bien. Et le premier qui la ramène en se risquant avec “C’est un cake ?”, on lui répond l’air détaché, derrière les lunettes de soleil “Nan, c’est un meufine aux tomates séchées”.

épine noire

 

Repost 0
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 12:14

Alors qu’à Paris, on fait l’apologie du cupcake... Vous ne savez pas ce que c’est ? Vous ne perdez rien, c’est immonde, de goût et d’aspect. Pendant que la parisienne organise des sessions pour apprendre à décorer ses cupcakes -genre atelier pâte à modeler- ou donne rendez-vous à ses copines de shopping dans le dernier établissement élevé à la gloire de cette gerbante pâtisserie, les provinciales tourangelles campent sur leur position de la classique et éternelle madeleine.

Vous avez déjà réussi à vous écoeurer avec les madeleines de Bonnemine ? Voici sa recette “so glamour, so fashion”. C’est roots et vintage à la fois (et ben wé nous aussi on peut écrire comme les modasses de la capitale !). So trendy !

Préchauffer le four (thermostat 8)

Dans un saladier, battre deux œufs avec 150g de sucre. Ajouter 125g de beurre salé préalablement fondu au micro onde, puis 150g de farine.

C'est tout !  
Remplir la plaque à « madeleines » et mettre au four 10mn. Avec un moule en silicone, c'est « inratable » !

Ces madeleines se conservent presque trois semaines dans une boite à gâteaux.

 

Et pour accompagner les madeleines, voici les :

Pommes à la cannelle

Eplucher des pommes et les couper en quatre dans un plat creux allant au micro onde.

Saupoudrer généreusement de sucre en poudre et de cannelle en poudre.

Arroser en suite les pommes avec de l'eau jusqu'à ce qu'il y ait un à deux cm d'eau dans le fond du plat.

Recouvrir et cuire 8 à 10mn au micro onde. C'est prêt !

 

(A déguster tiède ou très froid avec de la chantilly et une boule de glace vanille…)

On leur donne deux mois pour se lasser de leurs cupcakes aux ayatollah culinaire du 75 et revenir aux fondamentaux !


Epine noire (élevée à la madeleine de Commercy) & Bonnemine


glamour : ça se mange sans faim

fashion : à la mode de cheux nous

roots : nature, authentique et sans colorant

vintage : rétro et indémodable

trendy : complètement tendance et intemporel

 

Repost 0