Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 20:02
Poulet à l’américaine (Zi américaine poulaga)
 
Haille zi frentchi yankiz ! (salut les tourangeaux !)


Déjà en octobre 2006, les Californiens n'étaient pas très très contents...



En attendant que les Ricains dépouillent leurs bulletins, voici de quoi se mettre sous la dent.


Cuisses de poulet (ou tranches de lard frais)
1 cuillère à soupe (Càs) de sucre roux
4 Càs de ketchup (du vrai hein...z)
4 Càs de sauce de soja
2 Càs de worcestershire sauce
1 Càs de moutarde forte
2 gousses d’ail hachées


Ca c’est la marinade qui une fois bien mélangée ira dans un sac congélation avec la viande. Si vous optez pour le poulet, piquez la peau avec un couteau. Ca permet en malaxant le sac (fermé) de bien mélanger la marinade avec la viande. Le mieux étant de la faire mariner une nuit au frigo...

Faire chauffer le four (6/7) mettre la viande et la marinade dans un plat puis go ! Suivant la viande (poulet ou porc) et la quantité, ajuster la cuisson (pifomètre bienvenu !). Retourner la viande pour qu’elle caramélise bien partout. Ce n’est plus l’époque des barbecues mais ça fonctionne aussi bien !

A déguster avec des frites bien sûr... itse réli délicheusss...

épine noire (black thorn)





Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 17:21
Préparation : 30'
Cuisson : 30 à 35'


Ce qu'il faut pour 4 personnes :
  • Des ris de veau (étonnant ?!) 2 de 15 cm de long sur 5 de large (crus) ou 1 par personne s'ils sont affamés ou en plat unique … Il réduisent à la cuisson (pour les novices comme moi qui n'en avais jamais fait avant ;-)
  • 2 oignons
  • 2 carottes
  • 200 g de beurre (remplacé par de l'huile, pour ma part)
  • 400 g de morilles
  • 20 cl de crème fraîche
  • Sel & poivre du moulin

Choisir des ris de veau bien blancs et demander au tripier/charcutier/boucher (au choix) de retirer la membrane gélatineuse (je ne l'ai pas fait et j'ai dû la retirer moi-même, de ce fait, le temps de préparation est beaucoup beaucoup plus long 9) et la gorge ( ? pas vue !) trop filandreuse.
Faire bouillir de l'eau avec un cube épicé et un cube de bœuf Maggi (nos idées ont du génie…Heureusement) et plonger les ris de veau 5 minutes
Retirer les ris de veau du bouillon et les mettre 3 minutes dans l'eau froide
Les éponger soigneusement (non, on ne se les envoie pas à travers la cuisine chacun son tour…)
Perler et émincer les oignons
Peler et couper les carottes en rondelles
Faire fondre 150 g de beurre (remplacé par 3 càs d'huile) dans une cocotte. Ajouter les carottes et les oignons.
Remuer sur feu moyen pendant 5' et verser les ris.
Faire cuire 25' dur feu doux, en couvrant la cocotte à moitié et en retournant souvent les ris pour qu'ils blondissent de tous côtés.

Passer rapidement les morilles sous l'eau froide et les éponger. Couper les queues.
M. Picard il en vend des toutes prêtes, ce qui fait gagner un temps précieux ; en plus, finie la galère du sable !
Les faire sauter doucement dans une casserole avec le reste du beurre (de l'huile : 2 càs).
Ajouter la crème et laisser étuver doucement pour qu'elle enrobe bien les champignons
Saler et poivrer.
Lorsque les ris sont cuits, les égoutter et passer le jus de cuisson (les oignons et carottes peuvent être servis à part pour les amateurs ou incorporés dans une soupe pour un dîner « léger » ;-))
Les ajouter avec leur jus dans les morilles à la crème.
Remuer et faire étuver à couvert pendant 5'.
Mettre un plat à chauffer pour le service.
Rectifier l'assaisonnement, si besoin.
Servir dans le plat chaud, sans attendre.


En accompagnement : quelques petites pommes de terre ; un Bourgogne rouge (un petit Volnay ?) ou un Bordeaux de derrière les fagots !
Déguster en silence … Ca vaut bien un peu de recueillement !

Sophie & Tête de Loup

Repost 0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 17:16
...qui s’embêtent là, sous vos yeux, en attendant de terminer au choix : en compote, au four...paske vous en avez mangé toute la semaine à cause de ce fichu dicton : une pomme chaque jour éloigne le médecin (et encore, faut bien viser !!! ).

Pour changer voici de quoi terminer ces pov’ pommes avec le croustimoelleux :

2 oeufs
2 petits verres de farine
1 cuillère à soupe rase de cannelle
un sachet de levure chimique
un petit verre de lait
une bonne cuillère à soupe de sucre blanc
une bonne cuillère à soupe de sucre roux
et 3 pommes !

Cassez et battez les oeufs. Ajoutez le sucre blanc, la farine, la cannelle, la levure et le lait. Battez bien cette préparation.
Epluchez les pommes et enlevez le trognon. Coupez-les en quartiers et émincez-les à la râpe mandoline (crès, crès fin).
Préchauffez le four (6/7), huilez lègèrement avec un salopin un moule à manqué et farinez-le (pour éviter que ça attache).
Versez LA MOITIÉ de la préparation dans le moule et recouvrez de la moitié des pommes émincées. Versez le restant de pâte puis recouvrez le tout des tranches pommes. Arrosez généreusement de sucre roux. Et hop au four pour 40 minutes.







Croustillant dessus, moelleux dedans, parfait pour un goûter d’automne...

Epine noire


Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 17:13

- 300 gr de queues d'écrevisses fraîches ou congelées
- 300 gr de St jacques avec ou sans corail fraîches ou congelées
- 2 gousses d'ail
- persil
- 25 cl de crème liquide
- sel
- poivre
- Maïzena


Faites revenir les écrevisses et les noix dans du beurre jusqu'à décongélation, à feux doux
Séparez le jus de cuisson et les éléments
Dans une sauteuse, mettez une noix de beurre et faites rissoler à feu doux l'ail concassé et le persil 2 à 3 minutes
Ajoutez le jus de cuisson, faites réduire pendant 5 minutes
Ajoutez la crème liquide (selon quantité désirée)
Portez à ébullition et faites réduire quelques instants
Liez la crème avec de la maïzena pour obtenir un roux blanc, portez à ébullition jusqu'à l'obtention d'une sauce nappante
Ajoutez les écrevisses et les St Jacques,
Faire chauffer .

Bonne dégustation


Tête de Loup

Repost 0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 17:05




500 gr d'échine de porc, ou palette, ou joue
3 cuillères à café de cassonade
1 petit flacon de sauce soja
Poivre
2 tubercules de gingembre
Une gousse d'ail
1 oignon
1 cuillère d'huile d'olive




Coupez la viande en lanières (le mieux est de le faire faire par votre boucher s'il est sympa)
Epluchez le gingembre
Dans un saladier, mettez la viande, le gingembre, l'huile d'olive, l'ail haché, l'oignon haché
Bien mélangez et laissez mariner une nuit

Dans une sauteuse, mettez la cassonade et le soja, et laissez caraméliser
Ajouter la viande marinée dans la casserole en laissant un peu de gingembre (je mixe une tubercule -c'est bien connu, c'est aphrodisiaque-)
Laissez mijoter une heure
Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire


Servir chaud avec des nouilles chinoises ou du riz Basmati et arrosé d'un petit  rosé de derrière les fagots (genre Perle de Chine)

A vos baguettes …

Tête de Loup

Repost 0
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 16:57


3 poivrons (au moins 2 couleurs différentes)
100g de fromage de brebis (genre salakis)
250g de fromage frais (10% matières grasses)
20g d’amidon (ou farine)
3 œufs
1 paquet d’herbes aromatiques italiennes surgelées (ou sinon un bouquet persil + ciboulette)
sel (de mer…)
poivre (du moulin…)

Laver, épépiner et couper les poivrons en fines lamelles de 2mm de large
couper le fromage de brebis en petits dés

Préchauffer le four à 200° (th entre 6 et 7)

Garnir le moule à tarte avec la pâte

Dans un saladier, mélanger le fromage frais, l’amidon, les œufs et les herbes au fouet.
Saler et poivrer généreusement.

Incorporer les lanières de poivrons et les dés de fromage de brebis dans la masse de formage frais. Verser le tout dans le moule et lisser la surface

Enfourner la quiche et laisser cuire pendant 35mn.

Belluette
Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 17:17
Eh oui, c'est le début des figues, il faut en profiter pour réaliser ce délicieux gratin, qui ravira votre chéri et vous le collera sur le canapé pour la nouvelle saison “desesperates housewives".


700 gr de figues fraîches
30 gr de farine
5 œufs
une grosse noix de beurre
30 cl de lait
le zeste _ citron
le zeste _ orange
170 gr de sucre en poudre
sucre de glace
1 pincée de sel

Pour commencer, séparez les jaunes des blancs d'œufs

Dans une casserole, mettre la farine et les 5 jaunes d'œufs que vous travaillez avec une cuillère en bois
Une fois le mélange lisse, ajoutez le lait et 120 gr de sucre en poudre
Mettez la casserole sur feu doux tout en travaillant continuellement avec la cuillère
Au tout premier bouillon, la crème doit napper la cuillère
Arrêtez aussitôt la cuisson
Ajoutez les zestes à la crème
Laissez refroidir et réservez

Préchauffez le four à 210° (thermostat 7).

Une petite astuce pour savoir la température de votre four, si ce sont des chiffres genre 1 - 2 - 3 …multipliez par 3 -et ajoutez un 0 à la fin- et vous aurez la température, inversement si ce sont des degrés genre 210°divisez par 3.

Pelez et coupez en deux les figues
Dans une poêle, faire fondre le beurre et faire sauter les figues en ajoutant le reste du sucre 50 gr. Laissez caraméliser les figues à feu vif.

Dans un plat à gratin, étalez 4 cuillères de crème et disposez les figues dessus.

Montez les blancs en neiges sans oublier d'ajouter une pincée de sel fin. Incorporez ces blancs au reste de la crème et nappez les figues avec cette préparation.

Saupoudrez de sucre glace et enfournez pour 10 minutes (surveillez pour que ce soit doré).

Dégustez bien chaud.

C'est un régal pour les papilles.

NB : je n'ai pas essayé avec d'autres fruits mais je pense que les pêches, abricots peuvent aussi remplacer les figues.

Tête de Loup

Repost 0
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 19:56
Tout ça pour dire que non ! On n’a pas envie de participer à l’émission de M6 : un dîner presque parfait (j'ai reçu un mail d'inscription). Je ne me baisse pas pour 1000 euros surtout lorsque l’on doit pendant une semaine (au choix) :

- manger moléculaire avec un commercial mal élevé qui se la pète
- dîner macrobio chez des babas-cools
- participer à un karaoké sans boire d’alcool
- avoir 6 techniciens autour de la table
- et faire des commentaires entre deux plats dans les chiottes

Et puis offrir que 1000 euros, alors que l’on a droit à 2 coupures pub (qui chacune distille de 17 à 19 spots !) je trouve ça radin.

En plus après avoir participé au tournage, il faut s’infuser l’émission montée et là les commentaires vont bon train mais pas toujours de bon goût. Quant à l’habillage musical, au bas mot nous avons 55 morceaux différents (ils doivent rigoler au montage son !). Je sais de quoi je cause j’ai aussi travaillé à la TV...

Je ne sais pas qui participera à l’émission qui se déroulera à Tours (en tout cas pas nous !), mais j’ai comme l’impression que le casting ne se fait pas que sur les cuistots mais aussi sur les lieux. Beaucoup trop petit chez moi (1 seule pièce ;-) et si c’est pour avoir des technicos qui me suivent au marché (à bicycletteuh...) ou avec des câbles plein la cuisine Nan ! merci !

Doit bien avoir sur Tours quelques pseudos Jean-Luc Petitrenaud ou erzast de Jean-Pierre Coffe pour donner une image branchouille de la gastronomie tourangelle non ? J’ai bien des noms...





Et puis en ce moment et pour rester dans la diversité télévisuelle estivale (c’est une blagueuh !), ma cuisine c’est Koh-Lanta : j’ai un lézard qui est planqué sous le fridge et j’ai un fauve qui vient se désaltérer tous les soirs sur mon rebord de fenêtre.

Ah ! Au fait, n’oubliez pas lorsque vous paierez votre redevance TV d’inscrire sur le chèque : rediffusion !

épine noire

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 18:52
Un p'tit rappel sur ce que vous pouvez faire avec des courgettes, c'est là .

Et puis pour étoffer les recettes de l'année dernière voici deux autres versions du flan de courgette :

1 kg de courgettes
2 oignons
sel poivre
1 verre de vin blanc
un petit pot de crème fraîche
3 œufs
120 gr de gruyère râpé

râper les courgettes,
les faire suer avec l'oignon émincé et du vin blanc
laisser refroidir et incorporer le pot de crème fraîche, les œufs entiers et le gruyère

Beurrer un moule à cake, verser le mélange, soupoudrer de chapelure et laisser cuire 45 minutes à four chaud.

Laisser refroidir avant de servir.




















Tête de loup


La seconde, vous procédez de la même façon que pour le
flan de courgette à la féta sauf que vous remplacez l'huile d'olive aromatisée par de l'huile d'olive nature et la féta par du parmesan. Des questions ? Ah ! Ben non y'a pas de photo cette-fois ci car ce n'est que le goût qui change.

épine noire

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 17:19

 

C’est encore un truc fun à tartinocher pour un apéritif dinatoire.


3 boîtes de sardines à l’huile

1 cuillère à café de poivre vert (vendu en verrine)

1 poivron vert

2 cuillères à soupe de mayonnaise de Dijon

sel aromatisé, poivre, persil, ciboulette

Un mixer (ça facilite...)


Découpez le poivron en deux, ôtez les graines et filaments puis mixez-en une moitié.

Ouvrez les boîtes de sardines, jetez le maximum d’huile.

Enlevez l’arête centrale des sardines ainsi que les parties marron.

Mettez les sardines ainsi préparées dans le mixer avec le poivron, le poivre vert, la mayonnaise, le sel, poivre, ciboulette et persil.


Mixez jusqu’à obtenir une mixture onctueuse. Dans un bol ou encore mieux une petite terrine, versez la préparation, ajoutez quelques grains de poivre vert et décorez avec quelques morceaux de poivrons vert taillés en allumettes.


Conserver au frais avant l’assaut final sur les tartines.


épine noire 

Repost 0