Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 17:05


Plus facile, y’a pas et puis c’est meilleur que les gâteaux apéros industriels.


1 pâte feuilletée

2 tranches de jambon blanc (sans gras et sans couenne)

1 sachet de gruyère rapé

un tour de moulin à poivre


Etalez la pâte feuilletée sur le plan de travail (en la laissant sur le papier sulfurisé).

Posez  les 2 tranches de jambon côte à côte sur la pâte et saupoudrez le tout de gruyère rapé, poivrez.

Maintenant, enroulez la pâte sur elle-même de chaque côté de façon à former un “palmier” (sans le papier !). Essayez de la serrer au maximum, enroulez-la dans le papier de support puis mettez-la une à deux heures à plat dans le congélateur.

 



Le fait de l’oublier au congel, ça va la rigidifier et vous simplifiez la découpe en tranche d’à peine un centimètre. Si le gruyère se barre pendant la découpe, vous pouvez en rajouter individuellement sur chaque feuilleté.


A mettre au four thermostat 6/7 sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson (pas d’alu, ça va coller !) sans qu’ils se touchent. Surveillez de près la cuisson et retournez-les une fois. En 1/4 d’heure c’est près. Laissez refroidir et vous aurez de beaux feuilletés/palmiers faits maison.



épine noire 


 

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 16:50

Une envie de torpiller votre taux de cholestérol ? Avec une recette malheureusement uniquement réalisable dans la région Tourangelle.  Dommage pour ceux qui nous lisent à Seattle, ça m’étonnerait qu’il trouve de la rillette et des rillons dans le Wallmarket et même chez Trader Joe...


Cette spécialité, je l’ai redécouverte en feuilletant un grimoire de 1980 (bien avant internet, ça s’appelait un livre). C’est la quiche à la Tourangelle que je n’avais réalisée qu’une fois lors d’une visite d’amis lorrains (pour ne pas les traumatiser avec un changement culinaire trop brutal hinhinhin...)


Pour cette ripaille il vous faut :

 








1 pâte feuilletée

150 à 200 gr de rillettes de Tours (impérativement ! Tout d’abord parce qu’elle est moins grasse que celles du Mans parce que cuite plus longtemps - ayé, j’en entends qui couinent déjà...)

2 gros ou 3 petits rillons pas trop gras

2 oeufs entiers

2 cuillères de crème fraîche

1 petit verre de lait

du poivre

une bonne cuillère à soupe de persil ciselé



Etalez votre pâte feuilletée dans un moule à tarte (laissez le papier sulfurisé, ça facilite le démoulage, mais découpez le surplus de pâte).


Etalez la rillette dans le fond de tarte (mettez-y les doigts et terminez avec le dos d’une fourchette pour ne pas déchirer la pâte). Découpez les rillons en lardons, en prenant soin d’enlever le surplus de gras, de couenne et de p’tits nonos.


Mélangez les oeufs, la crème fraîche, le lait et le poivre en battant bien avec une fourchette. Ajoutez les rillons découpés à la préparation et versez tout sur le fond de tarte. Arroser copieusement de persil et au four thermostat 6/7 pendant 35 à 40 minutes.



Cette quiche se déguste tiède avec une salade (perso c’était des épinards frais) et pour rester dans le terroir, sortez une bouteille de Saint Nicolas de Bourgueuil, ça ne gâchera pas !  Pantagruéliquement vôtre...

épine noire 

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 18:36





Un p’tit nettoyage de printemps s’impose pour que tout le monde s’y retrouve. C’est vrai qu’avec des titres plus que fantaisistes, certains se demandent si c’est un blog de cuisine. Allez c’est parti pour le grand tri !

Suffit de cliquer sur la recette et hop ! c'est magique on arrive directement dessus (magique, magique... j'ai passé une plombe à relever les adresses et à faire le tri).





Entrées et trucs funs pour l’apéro

Chips de betterave

Thon & poivrons en 3 recettes

Cassolettes de crabe aux asperges

Sucettes de tomates cerise au sésame et caramel balsamique



Viandes & volailles

Keftas

Vraie fausse blanquette

Poulet olives & citron

Poulet aux olives



Poissons, coquillages & crustacés

Calamars à l’américaine

Crevettes sautées gingembre, miel, soja

Rôti de lotte sauce moutarde

Pain de thon, sauce curry

Poisson au lait de coco et salade croquante



Légumes

Röstis (galette pomme de terre oignons)

Flan de courgette à la feta

Courgettes glacées



Desserts

Cakes au citron

Saucisson au chocolat, speculos, shamallows

Verrines douceur de bananes

Verrines biscuité chocolat orange

Gâteau chocolat poires

Tiramisu

Verrines de fraises au mascarpone et spéculos


Oeufs, pâtes, fromage, soupes... et autres bricoles

Spaghettis à la carbonara

Tartines chèvre miel

Soupe chinoise poulet vermicelles


Tarte poireaux & chèvre

Oeuf meurette



Les blablas (ben oui, c'est les filleuh...)

Inscrivez-vous et gagnez un livre (toujours pas gagné...)

5ème apéroblog

Appelez-moi le traducteur ! (savoir décrypter un menu)

Le cuit-oeuf automatique

Théâtre “Eloge du verre de vin”

Bon anniversaire mon blog !

Dans l’équipe des Rabelaisines : épine noire

MenuStory (les zétrennes)

Voeux 2008

Fin d’année

Dans l’équipe des Rabelaisines : Bonnemine

Mission dégustation : Chinon rosé

4ème apéro-blog

On se lance !



Un petit rappel à la Michel Chevallet  “Alors un blog, comment ça marche ?

Dans la colonne de droite vous trouverez les derniers articles publiés dans la rubrique Keskonmange.

Keskon lit ? Nous sommes référencées sur Touraine Blogs et c’est grâce à ce portail que M6 nous a contacté pour participer à l’émission “Un dîner presque parfait” (mais j’y reviendrais).

Dans le grain de sel vous trouverez notre adresse mail, si vous souhaitez nous écrire un p’tit mot en privé, nous faire part de remarques, et autre déclarations d’amour...

Dans le placard vous trouverez les articles classés par catégories :

les rabelaisines : les blablas
à fond les gamelles : les recettes faciles pour tous les jours
dimanche soir & fond de placards : ça vous cause hein ?
les p'tits plats dans les grands : recettes plus élaborées qui en jettent un max !
les zuztensils, les zingrédients et les zastuces : les p’tits trucs et produits qui font la différence

Le comptoir : deux liens à déguster.

Sur un plateau : entrez votre adresse mail, recevez en retour un email de confirmation puis à chaque article publié vous êtes avertis directement. Les Rabelaisines  peuvent aussi vous contacter personnellement et directement grâce à ce fichier (même si les adresses email n’apparaissent pas en entier pour éviter les spams, c’est vachement bien fichu  non ?). Rappel : au 10ème inscrit, un livre à gagner.

Sous chaque article vous avez la possibilité de laisser un commentaire, pour cela cliquez sur ajouter un commentaire, laissez-vous guider (en laissant votre pseudo -nom- et en recopiant le code anti-spam). Nous vous répondrons dans les jours qui suivent sous votre commentaire. Rappel : au 50ème commentaire, un livre offert.


Maintenant qu’on a fait le nettoyage de printemps, justement ce printemps, va falloir aller le chercher avec les dents (hinhinhin) ?


Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 19:28
Dimanche + pluie = thé + gâteau

Et en allant faire un tour sur le blog de
M’sieur Chandelin, celui-ci entre deux articles d’informatique de précision parle de cake. Ah... ben ça, ça m’intéresse...

Voilà donc la recette du cake aux agrumes Chandelinesque (vous avez la
version originale ici) et ensuite je vous donne la mienne.

Hep Maâme Epine Noire...

... la recette du cake aux agrumes, comme promis.

3 oeufs
180 grammes de farine
150 grammes de beurre
170 grammes de sucre
2 citrons non traités
1 demi sachet de levure chimique
1 pincée de bicarbonate de soude alimentaire

Pour ma part, j'ai changé ces proportions :
100 grammes de farine de blé, 80 grammes de farine de maïs (maizéna)
50 grammes de beurre
1 demi cuillère à café de bicarbonate. Je baisserai prochainement.
... et prochainement... je baisserai la dose de sucre. J'essaierai à 100 grammes, pour voir.
Déjà, à ce stade, le foie dit merci, et le cholesterol est moins sollicité. Je ne comprends pas l'intérêt d'une dose de beurre aussi énorme : le cake est nettement moins digeste.

La recette d'origine préconise de préchauffer le four à 180° (th. 6) avant le début des opérations. Je ne le fais qu'une fois que TOUS les ingrédients sont préparés. A quoi bon préchauffer le four si tôt, alors qu'il sera prêt bien avant la fin de la préparation ?

Préparation
Oeufs sortis, sucre pesé, farine+maizena pesées, 1/2 sachet de levure chimique dans la farine.
un des deux citrons lavé, séché et pelé avec un économe pour récupérer sa peau,
découpage en petits morceaux de la peau pelées avec une paire de ciseaux,
les deux citrons pressés et le jus récupéré mélangé avec les copeaux de peau,
bicarbonate à portée de main,
les 50 grammes de beurre dans une petite casserole, mais feu éteint pour le moment.
moule à cake beurré et fariné, prêt à accueillir la pâte,
préchauffage du four à 180°.

En avant
A ce stade, j'utilise lâchement un batteur électrique
Battre les 3 oeufs avec le sucre, jusqu'à obtention d'un mélange mousseux, qui a légèrement augmenté de volume.
Allumer le plus petit feu sous la casserole du beurre (ça fond vite)
incorporation dosée de la farine, tout en battant énergiquement.
Une fois terminé, incorporation du beurre fondu, tout en battant.
Cette fois-ci, je remue à la fourchette la pâte en incorporant le jus+zeste de citron, puis le bicarbonate de soude.

Une fois la pâte homogène, je verse dans le moule, j'enfourne, puis je laisse cuire pendant 50 minutes. Surveillance de la fin de cuisson avec un couteau. Piquer le cake gonflé. Le couteau doit ressortir sec.

C'est une recette sans prétention, mais qui nous convient, surtout au petit déj' ou accompagnant un yaourt. Toute idée d'amélioration est la bienvenue, n'étant pas fin cuistot.

Et bien voilà la photo de ton cake M'sieur Chandelin !

































OK ! Testé et approuvé par Epine noire et maintenant avec pratiquement les mêmes ingrédients un autre cake au citron.

Cassez trois oeufs entiers dans un grand bol
Ajoutez 1 tasse (l’équivalent d’un petit mug) de sucre en poudre
1 pincée de sel
Mélangez bien avec le fouet
Ajoutez 2 1/2 tasses de farine
1/2 de lait
1/2 tasse d’huile
1 paquet de levure chimique
le zeste rapé d’un citron et tout son jus
Mélangez bien avec le fouet
Allumez le four thermostat 6 (préchauffage 10 minutes environ)
Huilez le moule à cake avec un salopin et farinez-le
Versez la pate dans le moule et au four pendant environ 30 à 40 minutes. Même chose, vérifiez la cuisson avec un couteau.

Le résultat pour avoir goûté les deux cakes : on sent plus le citron dans le premier, le second est plus gonflé et un chouilla plus moelleux.

Et si les dimanches continuent comme ça, vous n’en avez pas fini avec  les ateliers pâtisseries...


épine noire & Chandelin

Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 19:17
(pour changer du poisson d’avril)

Emballé dans du papier sulfurisé et noué avec de la ficelle à rôti, tout le monde a vraiment cru que je ramenais du saucisson.

La recette n’est pas de moi et je ne me rappelle plus sur quel site je l’ai trouvée. De toute façons, j’en ai changé les quantités (comme d’habitude beaucoup trop de beurre) et puis je vais vous donner le truc pour pouvoir couper la guimauve sans que celle-ci colle au couteau, qui colle à la guimauve, qui colle aux doigts etc... et qui énerve.

Pour un saucisson :

100 grammes de spéculos
100 grammes de chocolat noir pâtissier
20  à 25 gr de beurre
4 chamallows
du sucre glace
papier d’aluminium


Réduire en semoule les spéculos (avec un rouleau à pâtisserie sur un plateau)
Mettre le chocolat en morceaux et le beurre dans un récipient qui va au micro-ondes et faire fondre le tout (sans le cuire).
Bien mélanger la préparation et ajouter les biscuits écrasés.
Avec un couteau ou des ciseaux couper les chamallows en petits morceaux et pour ne pas que ça colle tremper vos “outils” dans du sucre glace.

Ajoutez les petits bouts de chamallows à la préparation chocolat/biscuits et mélanger.

Sur une feuille de papier d’aluminium disposer le mélange de la taille d’un saucisson. Serrez-bien et fermez les extrémités. Au frigo, 2/3 heures minimum et vous pouvez entre-temps retournez le “saucisson” pour lui donner une forme un peu cabossée.

Déballez le saucisson de l’alu en veillant bien à ne pas laisser de morceaux d’aluminium puis roulez-le généreusement dans le sucre glace.

Alors ça le fait bien non ?

épine noire
Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 18:47
“Super” me dis-je, la mode des chaussures revient avec plein de couleurs ! Du vernis, de l’argent... ouais mais en y regardant de plus près c’est que du plastique ! Y’a même une vendeuse qui m’a assuré (sans rire) que c’était du très beau synthétique.  Ah ouais et moi mes calamars c’est des élastiques de bureau peut-être ???


Calamars à l’américaine (4 personnes)

1 kg de blanc de calamars ou de seiche
3 tomates
2 poivrons rouges (ou une boite)
2 gousses d'ail
2 oignons
1 verre de vin blanc
3 cuillerées d'huile d'olive
1 pincée de safran
 sel, poivre
1 pincée de piment de Cayenne (pour ceux qui aiment relevé)

Peler et hacher les oignons
Peler et hacher les gousses d'ail
Laver et couper les calamars en anneaux
Faire brunir les poivrons sous le gril, les peler, retirer les graines et les émincer (ou boite c'est plus simple)

Faire revenir les calamars à feu vif dans l'huile d'olive pendant 5 minutes,

Ajouter les oignons et les poivrons,

Les laisser fondre en remuant pendant 5 minutes
Incorporer les tomates que vous aurez mixées, l'ail, le vin blanc, le safran, sel, poivre, et le piment suivant votre goût

Cuire à couvert pendant 45 minutes
Rectifier l'assaisonnement si nécessaire et parsemer du persil ciselé

Servir avec un riz basmati (un délice)

tête de loup



Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 18:22
Quand je dis c’est de la libanaise, je parle de la recette des Keftas bien entendu ! (boulettes de viandes parfumées).



police et botanique (photo AV)

J’aurais pu faire un mauvais jeu de mot avec les Keufs-tà... Justement si on nous lit au commissariat (et le titre est accrocheur non ?), j’aimerais dire à ceux qui débarquent en uniforme et la main sur le flingue dans ma boulangerie le matin juste pour prendre leur pain qu’ils pensent aux clients lamdbas et qu’ils éteignent leur girophare. Ca me fout une de ces pétoche à chaque fois !



La première fois, je croyais que la boulangère s’était faite braquer. A chaque apparition, je ne sais pas si on va nous demander de nous allonger et de ne plus bouger. Même si je plaisante avec la vendeuse qui me demande à chaque fois “et avec ça ?” Je lui répond “la caisse !” Maintenant quand j’entends la sirène, je me dit que ça doit être l’apéro au commissariat...

Keftas

- 300 gr de viande hachée de bœuf (par un fusil à pompe de chez Manufrance hahaha, nan j’déconneuh)
- 1 gros oignon (mitraillé par une kalachnikov moulinex)
 -2 gousses d’ail (pulvérisées par un flash-ball krups)
- sel, poivre
- cumin en grains (ou carvi) (écrasé à coup de matraque Ikéa)
- persil (une bonne cuillère à soupe de derrière les fagots)



Hachez menu les ingrédients. Pilez environ une cuillère à café de cumin dans un mortier. Si vous en avez en poudre, c’est valable aussi mais moins goûteux -je sais j’ai essayé-
Mettez la viande dans un saladier avec tous les ingrédients.

Et maintenant relevez vos manches, lavez-vous les mains et malaxez tout longuement avec vos “papattes avant” de façon à obtenir une grosse boule. Il faut longuement “pitrouiller*” la viande afin d’imprégner tous les ingrédients.



Vous pouvez la mettre au réfrigérateur quelques heures (en la couvrant). Ce ne sera que meilleur, les arômes auront loisir de se diffuser (Oxébo !).

Ensuite prenez la valeur d’une cuillère à soupe de la préparation et formez un petit boudin (on n’est pas regardant sur la forme... même une quenelle). Une fois les keftas prêtes vous avez deux solutions pour les faire cuire : à la poêle avec un peu de beurre ou au four sans matière grasse (mais faudra les retourner pour qu’elles cuisent bien partout).

C’est parfait pour un apéro dînatoire car ça peut se manger aussi bien chaud que froid. Ca peut aussi servir de viande pour hamburger maison. Dans ce cas-là mettez des tomates séchées et des poivrons grillés en garniture. Bref comme diraient les modeux, c’est déclinable à l’infiniiiiiiii....
Evidemment ceci est une des multiples recettes de keftas, il en existe d’autres suivant les pays, mais celle-ci m’a été ramenée du Liban (par un copain qui avait fait son armée dans la marine et toc !)

*pitrouiller = malaxer sans tendresse (aïe !)

épine noire
Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans à fond les gamelles
commenter cet article
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 19:54
J'insiste...

undefined

plus que trois inscriptions et une petite vingtaine de commentaires pour être généreusement récompensé... hum...



Repost 0
Published by Les Rabelaisines - dans les rabelaisines
commenter cet article
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 19:26
undefinedPendant que Tête de Loup m’envoie les photos de ses deux desserts (2 pour la valse, si c’est plus, c’est une ronde) je voudrais savoir si quelqu’un a pensé à dire à Laurence Parisot que la petite souris ne passera plus à son âge.

Ca fait quand même deux fois qu’elle passe à la télé avec un chicot en moins ! Faudrait peut-être lui signaler que certaines mutuelles prennent en charge les implants. Oui, d’accord c’est un peu cher, mais je ne pense pas que ses fins de mois soient aussi difficiles qu’un smicar. Ou alors y’a quelqu’un qui pique dans la caisse de la mutuelle entreprise ? Encore ? Franchement la patronne des patrons “berchue” c’est la classe ! Le sourire Pleyel (une blanche, une noire) je croyais que c’était réservé au chanteur des Pogues (qui depuis s’est fait refaire la salle à manger) !

Bon, on parlant de manger, nous, on a toutes nos dents et en plus c’est du sucré !


Douceur de bananes


undefined1 pot de confiture de lait
4 bananes
Chantilly (ou faire une crème fouettée : sucre glace et crème fraîche)
Quelques Spéculos

Écraser des bananes avec la confiture de lait
Battre la crème fraîche et le sucre glace ou pour les moins courageux prendre de la chantilly
Écraser des spéculos

Mettre au fond d'un verre une couche du mélange banane, confiture de lait,
Recouvrir de crème fouettée, et décorer avec les spéculos.

Pas très léger en fin de repas, mais délicieux


Biscuité chocolat orange

Pour 6 personnes

undefined200 gr de chocolat riche en cacao
50 cl de crème fraîche épaisse
1 paquet de spéculos
1 orange non traitée
1 blanc d'œuf
1 pincée de cannelle
1 gousse de vanille ou vanille liquide

Faire fondre le chocolat dans une casserole avec un peu d'eau. Râper le zeste de l'orange et l'ajouter au chocolat (en garder un peu pour la déco). Ajouter la cannelle
Chauffer doucement la crème avec la vanille
Incorporer doucement le chocolat à la crème, mélanger pour obtenir une crème très lisse. Laisser refroidir.
Battre le blanc d'œuf très ferme et le mélanger doucement à la crème refroidie.
Mixer les spéculos et les écraser avec une fourchette.
Répartir une couche de spéculos dans six verres, recouvrir de crème, une autre couche de spéculos, et une couche de crème. Mettre au frigo 4 heures
Décorer de zestes d'orange et déguster.

undefinedUn régal pour ceux qui aiment le chocolat amer.
(vous pouvez rajouter un peu de sucre glace dans la crème si vous n'aimez pas l'amertume)

Mes 2 testeurs Roro et Pat se sont régalés…

Et on peut leur faire confiance à ces deux gloutons ! Heu... connaisseurs !




Tête de Loup
commentaires Epine noire
Repost 0
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 18:32
5e apéroblog tourangeau !
Recommandé par des Influenceurs




Et ben non, nous n'y seront pas... mais on pensera bien à ceux qui y ont eu l'idée et l'ont organisé !
Repost 0
Published by Les Rabelaisines
commenter cet article