Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 13:18
Préparation : 1 heure
Cuisson : ½ heure

Pour 4 personnes :

Une queue de lotte d’un kilo
300 gr de Haddock
8 tranches très fines de poitrine fumée
250 gr de tagliatelles
2 dl de vin blanc sec
2 dl d’eau
150 gr de beurre
100 gr de crème fraiche
20 gr de moutarde de Meaux
1 cuillerée à soupe d’huile
Un bouquet garni
Un peu  de persil
Sel , poivre, farine


Préparez le rôti de lotte : ôtez les peaux grises de lotte, incisez le long de l’épine dorsale, enlevez l’os central. (le mieux est de le faire faire par le poissonnier)  Retirez la peau du haddock en glissant la lame du couteau entre chair et peau. Coupez une bande de haddock de la longueur du rôti de lotte de 2 centimètres de largeur, glissez là au centre de la lotte à la place de l’os. Posez les tranches de poitrine fumée sur la lotte et ficelez comme un rôti.
undefined
Préparez le fond de cuisson : faites bouillir dans une casserole le vin blanc, l’eau, 50 gr de beurre, le bouquet garni et quelques graines de poivre pendant 5 minutes à découvert. Versez ce bouillon dans un plat allant au four.

Préchauffez le four TH 6 -  180°. Posez le rôti de lotte dans le plat contenant le bouillon et faites cuire 30 minutes en l’arrosant de temps en temps.

Préparez la sauce : mettez le reste du beurre et la crème dans une petite casserole et faites réduire à feu doux pendant 10 minutes. Laissez refroidir un peu

Faites cuire les pates dans de l’eau salée pendant 5 minutes environ.

Taillez le reste du haddock en petits cubes, farinez les, et faites les rissoler à la poêle dans un peu d’huile.

Sortez la lotte du four, glissez là sur un plat de service chaud. Égouttez les pates, disposez les autour de la lotte, garnissez avec les petits cube de haddock rissolés. Décorez avec du persil.

Terminez la sauce en incorporant la moutarde. Cette sauce ne doit pas bouillir, au besoin conservez là au chaud au bain-marie.

undefined
Servir avec un bourgogne blanc, jeune et fruité (Pouilly Fuissé).


Tête de loup

Repost 0
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 16:43
pour 6, comme le poulet olives/citron (de toute façon ça fait partie du même repas)


1 plat rectangulaire assez haut
30 biscuits à la cuillers pâtissiers
4 œufs
1 sachet de sucre vanillé
500 gr de Mascarpone
2 cuillerées de whisky
Poudre de cacao amer (Van Houten)
Un bol de café fort
200 gr de sucre glace
































Séparer les blancs des jaunes

Battre les jaunes avec sucre vanillé et le sucre glace jusqu’à l’obtention d’une composition homogène blanchie.
Ajouter le mascarpone tout en remuant pour bien mélanger.

Monter les blancs en neige avec un peu de sel.

Mélanger délicatement les blancs à la préparation en prenant soin de ne pas les faire retomber.
Ajouter du cacao amer. (1 cuillerée à soupe)



Prendre un bol de café fort, ajouter le whisky,
Imbiber les biscuits, un aller-retour suffit et placer une couche dans un plat rectangulaire assez haut


Mettre ensuite une couche de crème, puis une autre couche de biscuits trempés, puis une autre couche de crème, puis biscuits et terminer par une couche de crème.
Saupoudrer de cacao amer et laisser au réfrigérateur toute la nuit.



Un délice pour les gourmands...

Tête de loup



Repost 0
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 16:21
Préparation en 2 temps pour 6 personnes

1 poulet fermier  d.é.c.o.u.p.é. en morceaux
200 gr olives vertes dénoyautées
3 citrons non traités
1 bel oignon
4 navets
5 carottes
½ verre d’huile d’olive
Sel
1 cuillerée à café de curcuma
Cannelle,  Cumin, Safran, Poivre, Gingembre (une bonne pincée de chaque)

La veille faire mariner 2 citrons coupés en rondelles avec ½ verre d’huile d’olive, sel et couvrir d’eau.




Le lendemain

Éplucher les navets  et les carottes
Couper les navets en quartier et les carottes en tronçons d’environ 4 cm, puis couper chaque tronçon en deux dans l’épaisseur.
Éplucher l'oignon et émincer.



Mettre le poulet à mariner pendant une heure au réfrigérateur avec 2 cuillerées d’huile d’olive, gingembre, cumin, cannelle, safran, poivre, mélanger bien.

Mettre ensuite dans la cocotte le poulet à dorer puis ôter le et  réserver de coté.

Mettre à la place l'oignon, les navets, les carottes jusqu’à ce que l'oignon soit doré.
Rajouter le poulet, les olives, la marinade de la veille (citrons macérés, huile et eau).
Saupoudrer de curcuma, mélanger.

Laisser cuire 45 minutes, vérifier l’assaisonnement et rajouter le zeste coupés en lamelles du 3ème citron, laisser cuire encore 15 minutes.



Bon appétit dans une ambiance cashba.

Tête de loup



Repost 0
21 juillet 2007 6 21 /07 /juillet /2007 10:47
Là tout est dans le titre pompeux “cassolettes de crabe aux asperges” car avec deux boîtes et  trois manipulations vous allez percuter le plafond de l’estime de vos copains.

Cette recette peut faire office d’entrée ou accompagner un apéritif dînatoire avec un petit plat chaud.

J’ai récupéré par une Rabelaisine un stock de ramequins passant au four (tout bêtement  les contenants de crème brûlée du commerce). Cette recette peut se faire la veille pour le lendemain (cool...).


Cassolettes de crabe aux asperges (quantité pour 3 personnes)

1 boite de mini-asperges
1 boite de chair de crabe
1 petite échalote
1 à 2 cuillères à soupe de crème fraîche
de l’estragon (surgelé)
de la chapelure
sel, poivre

Ouvrez et égouttez les boîtes (ça va c’est pas trop dur ? Tout le monde suit ?). Émincez l’échalotte, coupez les mini-asperges en tronçon (voir photo).





Dans une sauteuse, faites revenir les échalotes (mais non elles ne sont pas parties...) dans un peu de beurre, ajoutez les asperges, le crabe et mélangez. Surtout ne pas faire cuire, juste réchauffer doucement et ajoutez la crème fraîche, le sel et le poivre.

Mélangez le tout et lorsque la crème fraîche a bien fondu, arrêtez la cuisson et ajoutez un soupçon d’estragon. Répartir la préparation dans les ramequins (oui je sais c’est assez liquide mais ça va s’arranger). Saupoudrez-les de chapelure et d’un peu d’estragon.

A ce stade vous pouvez tout planter là et allez voir “desesperites housewifes” si votre repas à lieu vendredi soir.

Ensuite il vous suffit de mettre vos ramequins (heu cassolettes pardon !) au four préalablement préchauffé et de faire gratiner (environ 10 minutes).



Prévenez vos invités : c’est crès, crès chaud et ils vous répondront oui mais c’est crès, crès bon.

En plus cette recette est facilement réalisable pour un grand nombre de gourmands (suffit d’avoir beaucoup de ramequins hinhinhin...)

épine noire
Repost 0
21 juillet 2007 6 21 /07 /juillet /2007 10:38
J’ai emprunté le titre à un catalogue d’ustensiles inutiles et bourre-placards...

J’ai aussi emprunté la recette à Cyrille Lignac qui officie sur M6... sauf qu’au bout de deux essais ratés, je l’ai aménagée à ma sauce (c'est le cas de le dire).




Sucettes pour l’apéritif

1 barquette de tomates cerises (ou plus...)
du sésame grillé (en vente dans les boutiques de produits exotiques)
sucre en poudre
poivre
vinaigre balsamique

pics en bois
poêle anti-adhésive
morceau de polystyrène

Si vous ne trouvez pas de sésame déjà grillé, faites-le vous même en l’étalant bien dans une poêle anti-adhésive à feu doux et en le remuant sans cesse avec une spatule en bois. Une fois qu’il a une belle teinte dorée et une légère odeur grillée vous le conserverez dans un petit bocal.

Piquez les tomates cerises d’un pic en bois dans le pédoncule (nan ce n’est pas sale) sans les transpercer. Versez quelques cuillères de graines de sésame dans un tout petit bol.

Préparez le caramel au balsamique :

une grosse cuillère de sucre en poudre
une grosse cuillère d’eau
et une à deux grosses cuillères de vinaigre balsamique,
tout ça à faire cuire en mélangeant dans une poêle anti-adhésive afin d’atteindre le stade du caramel qui doit rester liquide et onctueux. Ca peut prendre 10 minutes à feu doux.

Dans la recette originale il s’agissait d’un caramel basique (eau + sucre) et qui une fois sur deux n’accrochait pas aux tomates. J’ai eu l’idée d’employer du vinaigre balsamique car il y a déjà du caramel dedans (et y'en a l'dedans aussi).

La confection du caramel est délicate et dangereuse (gaffe aux brûlures). Une fois que le mélange commence à bouillonner ajoutez quelques tours de poivre du moulin. L’odeur du vinaigre cuit est assez entêtante (ouvrez les fenêtres et prévoyez l’encens ou le papier d’arménie après).

Éteignez le feu sous la poêle et procédez (rapidement car le caramel va durcir) à la confection des sucettes.

Trempez le haut des tomates cerises dans le caramel et ensuite dans le bol contenant le sésame. Piquez les dans le support (je n’ai rien trouvé de mieux que le polystyrène), attendez que ça refroidisse un peu avant de les mettre au réfrigérateur.

L’opération terminée, vous nettoierez votre poêle à l’eau bouillante pour faire disparaître toute trace de caramel.

Il ne vous reste plus qu’à observer la tête de vos invités quand vous amènerez les sucettes. En principe le mélange de la fraîcheur de la tomate, de l’acidulé-poivré du caramel et du croustillant-grillé du sésame, ça fait son effet...

épine noire
Repost 0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 18:46
C’est le plein boum des fraises (en avance sans doute comme beaucoup d’autres produits...). Alors j'ai fait le dessert des p'tits plats dans les grands.

Et donc à la demande générale, vu les morfales qui sont venus le week-end dernier, je donne la recette des verrines fraises-marscapone-spéculos. C’est bon, c’est beau, ça fait son effet et c’est trois fois rien à faire. Sauf que là j’avais 9 gourmands et j’ai passé une petite heure pour confectionner mon dessert. Si vous avez de la main d’oeuvre vous pourrez “tayloriser” la tâche. L’avantage c’est qu’une fois terminé, il n’y a plus qu’à les sortir du frigo et attendre les “mmmh” les “whaa”et peut-être même des compliments (j’exagère à peine).

Pour 4 verrines :
250 gr de fraises (assez
grosses)
250 gr de mascarpone
1 sachet de sucre vanillé
un peu de sucre en poudre
un tiers d’un paquet de spéculoos (petits gâteaux à la canelle et sucre roux, la marque c’est “Bastogne”)
De la menthe pour la déco (mais pas nécessaire).

Le tout en photos !















Lavez vos fraises, et équeutez-les ou coupez la queue (qui c’est qui a dit “aie” ?) en même temps que vous les coupez en morceaux. Ajoutez un peu de sucre en poudre et mélangez doucement.














Armez-vous d’un rouleau à pâtisserie et écrasez les “bastognes” sur un plateau ça évite d’en coller partout.













Mélangez le mascarpone avec le sucre vanillé.

Trouvez-vous des verres pour confectionner le dessert. Et c'est parti !

1) une couche de fraises
























2) une couche de mascarpone (nan ! on ne tape pas sur le rebord du verre avec la petite cuillère. On prend deux petites cuillères et on fait tomber la quantité voulue dans le verre) et on lisse le mascarpone avec le dos de la cuillère.















3) saupoudrez une couche de biscuits écrasés






















4) et la dernière couche de fraises...













Alors merci qui ?


Un dernier coup de main ? Un p'tit conseil ?
Recouvrir de film alimentaire les verrines et ça peut patienter 2/3 heures au réfrigérateur.
Mais pas trop car les spéculos détrempent et je vous déconseille de faire ce dessert la veille.
Au dernier moment, vous pouvez décorer de quelques pelures de menthe.

épine noire
Repost 0