Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 11:31

Rien de sessouel dans le titre, juste une petite douceur à déguster en fin de repas. C’est le terme exact . Employé une fois par une copine qui côtoie les très hautes sphères, elle a demandé à la fin d’un gueuleuton et après le dessert : “On se fera bien une petite chatterie”. Là tout le monde s’est regardé, l’oeil en coin, se questionnant intérieurement sur l’issue de la soirée, se demandant si le Vouvray ne lui avait pas fait l’effet d’un aphrodisiaque... Ben non, le bas peuple a les idées mal placées, chacun y allant de sa définition plus ou moins distinguée puis le fou-rire une fois passé,  s’est retrouvé dictionnaire en main pour vérifier :

 

chatterie-def

 

 

 

Pour une chatterie (mouhahaha) il vous faut :

 

chatterie4

Une tablette de pralinoise et une boîte de crêpes dentelle ou gavottes

 

 

Et pis c’est tout !

 

 

Cassez (enfin rompez) la tablette de Pralinoise dans un bol allant au micro-ondes. Faites fondre doucement au micro-ondes. Et pendant ce temps, écrabouiller manuellement les gavottes dans un saladier. C’est très friable et donc en pensant au flic qui vous a arrêté pour rien la veille ou à la greluche de chez Séforadasse qui vous a refilé un échantillon pour cellulite installée (non gardez l’échantillon, parce que vous risquez d’en avoir besoin après cette chatterie) ça va décupler vos forces.

 

Bien mélanger le chocolat fondu et les gavottes écrasées.

 

Dans une petite assiette (ou petit plat carré -voir photo-) préalablement recouverte de film alimentaire, étalez le mélange et lissez bien. Prenez une deuxième assiette identique, filmez-la (non, ne sortez pas la caméra) et posez-la sur l’autre en appuyant bien.  Puis, au fridge pour la nuit.

 

chatt-plat

 

Le lendemain, c’est l’heure du démoulage et grâce au film alimentaire, ça va se faire tout seul. Ensuite, découpez en carré, remettre dans une coupelle puis au frais jusqu’à l’heure tant attendue de la (allez tous ensemble !) : chatterie !

 

chatterie1

chatterie2

 

 

Épine noire
Repost 0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 12:31

flancourgma2

 

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

 

- 4 belles tranches de saumon fumé ou de truite fumée 

- 2 grosses courgettes ou  petites

- 3 oeufs

- 10 cl de crème fraîche épaisse

- menthe

- une petite gousse d'ail

- poivre 

- huile d'olive

 

 

Eplucher les courgettes en laissant une bande verte (une sur 2)

Râper les courgettes .

 

Les faire revenir dans de l'huile d'olive avec l'ail (utilisez un presse ail / ze best en vente chez Ikéa et la pelle à tarte chez Casto*)  et la menthe ciselée. Poivrer, pas la peine de saler.

Réserver, et laisser un peu refroidir. 

 

Battre les oeufs et la crème en omelette. 

 

Mélanger l'omelette avec les courgettes, éventuellement, donner un petit coup de mixeur pour le côté "mousse". 

 

Tapisser 4 ramequins avec les tranches de saumon fumé. 

 

Verser le mélange omelette-courgettes dans les ramequins tapissés de saumon. 

 

Faire cuire au micro-ondes pendant 5 min, selon la puissance (vérifier la cuisson vous même, il n'y a que ça de vrai !)

 

flancourgma1

 

Démoulez les ramequins et servir sur une assiette décorée de feuilles de menthe fraîche cueillie dans le jardin car, chez moi, on fait pousser les chats dans les jardinières !

 

miou

 

(* la preuve en photo, avec une tarte aux fraises maison !)

tarte-truelle


 

Tête de loup 

 


 

 

Repost 0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 11:53

En vue d’un apéro dînatoire, j’étais à la recherche d’idées de recettes simples mais qui sortent de l’ordinaire. Sur internet on trouve des photos alléchantes, on se lance et le résultat est loin d’être identique. La majorité des sites ou des blogs culinaires en vue omettent de vous dire que pour arriver  un résultat aussi bon que beau, la cuisine s’est transformée en champ de bataille et vous aurez l’impression d’avoir fait la plonge pour un mariage princier. Ouais, tout le monde n’a pas de lave-vaisselle...

 

Personne n’aborde la question de l’organisation (de la liste de courses, de la corvée du caddie au temps passé aux fourneaux) et certaines même vous présentent des plats archi-simples à faire mais avec des termes alambiqués et un nombre étapes plus compliquées les unes que les autres (que le tour de France à côté c’est de la gnognote). 

 

Alors quand on voit la belle photo mise en scène dans une cuisine design de pavillon témoin, on se dit que soit il y a tromperie quelque part , soit on est trop nulle et on arrivera jamais au même résultat !

 

Pour exemple : la tuile au parmesan.

 

tuile2

 

 

Ce ne sont pas les recettes qui manquent (toutes plus chiantes les zunes que les zautres, et avec des ingrédients, des ustensiles et des modes de cuisson qui feraient renoncer les meilleures volontés). 

 

Voici MA recette Ma version (donc pour les nuls) avec la photo du chantier  (on n’est pas bégueule sur le blog des Rabelaisines).

 

  • Un sachet de parmesan râpé
  • Du piment d’espelette (ou de l’origan séché)
  • Un four à micro-ondes
  • Une bouteille vide en verre

 

Dans une assiette à dessert allant au micro-ondes, déposer une cuillère à soupe de parmesan, aplatir légèrement avec la cuillère, saupoudrer de piment d’espelette (ou des herbes). Passer au micro-onde (700W, 1 minute).

 

chantier1

étape 1


Sortir l’assiette, décoller la tuile avec un couteau (ça vient tout seul, c’est que du gras) et  déposer la sur la bouteille -bouteille en position allongée et calée pour éviter qu’elle roule- en appuyant légèrement dessus pour lui donner sa forme (oui, c’est chaud).

 

chantier

étape 2

 

 

Pendant que cette tuile refroidit, recommencer l’opération (sans changer ni laver l’assiette !). 12 tuiles en 12 minutes ! Coût : un sachet de parmesan et 12 minutes plein pot pour EDF.

 

Sinon vous avez la version “j’me la pète et j’en fous plein la vue” qui consiste à râper son parmesan (acheté dans une fromagerie de luxe et la râpe lors d’un séjour en Italie offert par un sponsor), à le tamiser avec de la farine (type T50 bio en vente à la Minoterie de Fouzy-les-deux-pognes, production confidentielle dédiée uniquement aux blogueuses des banlieues chics), à disposer en petits tas sur une plaque allant au four en respectant une distance de 5,22 cm, à faire cuire à 392°F (dans un four américain à chaleur pulsée/étuvée) pendant 4mn 56 secondes et 9 dixièmes,  à déposer les tuiles délicatement (sans gueuler comme un veau parce qu’on s’est brûlée -pas distinguai-) mais en moins de 50 secondes ( ça refroidit vite) sur une plaque spéciale pour former les tuiles (achetée dans une boutique spécialisée en Angleterre).

Coût ?

 

Et pas sûr que ce soit meilleur...

 

tuile1

 

 

Épine noire

Repost 0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 17:53

Ce qu’il y a de pas mal lorsqu’on est en vacances, c’est de se mettre les pieds sous la table. Ce qui est encore mieux, c’est quand les (grands) zenfants se mettent aux fourneaux. Nan, paske le shopping à Perpignan, c’est éreintant et la visite de Castelnou, ça vous met sur les genoux...

 

Et en plus on m’envoie la recette, y’a qu’à faire un kopiékolé !

 

Aucune idée des doses puisque chez nous c'est plutôt "t'aimes les poivrons donc on en met beaucoup t'aimes pas j'en mets moins", pour ce qu'il faut en tout cas :

- poivrons rouges jaunes verts (petit peu si t'aimes pas, grand beaucoup si t'aimes !)

- du riz

- 1 blanc de poulet par personne

- du jus de citron (Pulco ou fait main) assez pour recouvrir les blancs de poulets

- de la chapelure

- un ou plusieurs jaunes d'oeufs en fonction du nombre de blancs de poulet

 

Comment qu'on fait :

 

Mettre les blancs de poulet dans un plat et les recouvrir entièrement du jus de citron (et quelques herbes si vous le souhaitez). Les laisser jusqu'à ce qu'ils soient cuits par le citron (bien blancs).

Mettre dans une assiette les jaunes d'oeufs et dans une autre la chapelure, passer les blancs de poulets dans la première assiette puis dans la deuxième.

Les faire cuire à la poêle en rajoutant petit à petit le jus de citron dans lequel ils ont baigné.

Dans une autre poêle faire revenir les poivrons coupés en lamelles.

Mettre le riz à cuire dans une casserole.

 

riz-poulet


Pour notre présentation : tamiser le fond d'une tasse (bol pour les grands appétits) avec des poivrons puis la (le) remplir de riz et le retourner sur l'assiette pour faire un joli château. Ajouter le poulet.

 

A mon avis une petite sauce (genre légère au citron) pourrait être la bienvenue pour accompagner tout ça.

 

riz-poivrons

 

Mes commentaires (allez, paye ta tournée “de quoi j’me mêle” !) :

 

Faire cuire le riz pendant que la viande marine. Et pour les poivrons, les sachets surgelés de poivrons en lanières sont parfaits. Épissétou !

 

happy-pastis

En parlant de tournée, je dédie celle-ci au cuistôt !


 

Repost 0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 18:06

feuorange

 

Après les bûches et les galettes, un peu de fraîcheur vitaminée avec deux recettes aux agrumes. Ouais deux recettes ! On est dingues !

 

Le carpaccio de l'Orient

 

Pour 4 personnes :

 

5 oranges bien juteuses

1 sachet de sucre vanillé

De la cannelle

 

Epluchez les oranges, les couper en fines tranches, les disposer dans un plat et saupoudrer d'un mélange sucre vanillé, cannelle

Mettez au frais pendant 3 heures 

 

carpaorange.jpg

 

Après un bon repas, c'est excellent !

 

Tête de loup

 

 

 

Aspic de mandarines, petits gâteaux au chocolat et chantilly au Cointreau (facultatif)

 

Tout d’abord, une envie de tester l’agar-agar (cette algue en poudre qui gélifie tout sur son passage) et de reproduire le dessert que fait le traiteur du quartier (d’orange hihihi !).

 

Mais je reculais toujours le moment de me lancer car l’épluchage des oranges ou clémentines et l’extraction des segments des fruits un par un me semblait fastidieux (et chiant pour être franche). 

 

Et puis au détour d’un rayon (chez Lideul) je trouve des quartiers de mandarines en boîte (youhou !). Allez, j’me lance !

 

boiteclem

 

Ingrédients pour 8 personnes :


deux boîtes de quartiers de clémentines/mandarines

1 orange

2 sachets d’agar-agar (environ 4 grammes en totalité)

du sucre roux

1 moule à cake en aluminium (les mêmes pour mettre au congel, jetables et surtout facilitant le démoulage car on peut les déplier dans les angles).

 

balance

Je sors ma balance de dealeuse précision. 4 grammes, c'est 4 grammes !

 

 

Ouvrir les boîtes de fruits et ne garder que le sirop d’une seule boîte.

Verser le sirop, ainsi que tout le jus de l’orange pressée (et garder la peau de l’orange pour les zestes qui iront dans les gâteaux au chocolat), une cuillère à soupe de sucre roux et les deux sachets d’agar-agar dans une casserolle.

 

Faites bouillir ce mélange en remuant constamment au minimum 3 minutes.

 

Versez dans le moule en alu la moitié de cette préparation. Déposez de suite les quartiers de mandarines et tassez bien. Ajoutez l’autre moitié de la préparation par dessus. C’est fini !

 

Attendre que cela refroidisse un peu et mettez le moule au frigo (une nuit, c’est bien).

 

Conseil : lavez immédiatement votre casserolle car l’agar-agar ça fige rapidement et c’est pénible à laver. D’ailleurs à ce sujet, y’a pas un blog parlant de l’agar-agar qui vous donne ce conseil... Ah si ! Nous...

 

Pour les petits gâteaux au chocolat c’est pratiquement la même recette que celle-ci (clic-clic) sauf que j’ai augmenté la dose de chocolat  et remplacé la poudre de noisettes par de la poudre d’amande (ça gâche pas).

 

Pour la chantilly au Cointreau (joli rappel gustatif de l’aspic de mandarines et des gâteaux chocolat orange) il vous faut :

 

Un petit pot de crème fraîche

1 verre à liqueur de Cointreau

1 batteur qui déconne et...

une serpillère ! 

 

Mixéclaboussez le mélange crème fraîche + Cointreau. JacksonPollockisez la cuisine. Gueulez un bon coup et nettoyez le plan de travail, le sol et les bottines toutes neuves... pfff...

 

Servez une tranche de l’aspic démoulé avec les gâteaux au chocolat.

 

clem

 

L’association des deux (fraîcheur des mandarines et gâteaux aromatisés à l’orange) est parfaite. 

 

Et si vous arrivez à faire une chantilly au Cointreau, envoyez-moi la photo !

 

 

Épine noire

 

Repost 0
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 18:38

cerizpaindep

 

 Pour 4 à 5 personnes

 

1 bocal de griottes

1 pain d’épice de bonne qualité, éviter Prosper (YouplaBoum !!!)

250 gr de mascarpone

100 gr de sucre

3 œufs

Kirsch

 

Cassez les œufs, séparez les jaunes des blancs

Mélangez bien les jaunes avec le sucre pour que le mélange blanchisse

Ajoutez un peu de kirsch (l’abus d’alcool est autorisé pour ce dessert)

Ajoutez le mascarpone et bien mélanger pour éviter les grumeaux

Montez les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la spatule au mélange jaunes-mascarpone

 

Coupez des tranches de pain d’épice, les tremper (aller et retour dans le jus des griottes avec un peu de kirsch)

Prendre des grands verres, mettre une tranche de pain d’épice au fond, une couche de crème, une couche de griottes, un tranche de pain d’épice, une couche de crème, et terminer par un couche de griottes

 

Mettre au frais pendant 3 heures et déguster, un régal pour les papilles !

 

 

Tête de loup

Repost 0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 21:19

 

couronne2

Couronne en paille recouverte de papier d'alu, entourée de bolduc rouge et de bolduc blanc, piqué de perles en fimo et paillettes et de Bugs argentés ! 

 

Et ouais, comme d’hab’ on n’a rien édité spécialement pour les fêtes. Alors pour palier à cette négligence,  j’ai collé des “bugs” (blatte ou cafard en anglais) offerts par Belluette -pour ma fête- sur mon centre de table. Et puis c’est la même qui m’a offert les mini-cocottes -pour mon anniv’- qui vont donc me servir pour mon entrée... ou mise en bouche. 

 

Ne lésinons pas sur le vocabulaire culinaire, à défaut de recette “mézanplinlavue paske cécrècrèscher”(1) vous aurez de la littérature. Et puis je viens de traduire une demi-douzaine de recettes moitié français-moitié tchécquois (bonjour Véra et merci de passer régulièrement sur ce blog) et j’ai passé plus de temps sur la déco de Noyel que sur le menu alorheu....

 

sapin1

Mini-sapins (assortis au minis-cocottes hinhinhin) réalisés avec des pommes de pin, peintes en vert, paillettes rouges collées -à la pince à épiler nondédiou !- bolduc et filaments dorés.

 

Minis dauphinois au foie gras

 

pour 6 mini-cocottes (2)

3 grosses pommes de terre

1 bloc de foie gras de canard (environ 125/150 gr) et inutile d’investir dans du haut de gamme...

1 brique de crème liquide

sel, poivre et/ou muscade

 

Épluchez les patates et tranchez-les avec la râpe mandoline (côté très fin). Tapissez de fond des cocottes de lamelles de pommes de terre. A mi-hauteur ajoutez une belle tranche de foie gras, et continuez avec les pommes de terre.

Vous pouvez saler et poivrer légèrement entre chaque épaisseur.

Terminer par un léger saupoudrage de noix de muscade. Ajoutez la crème liquide et tassez bien la préparation jusqu’à ce que la crème remonte un peu.

 

Disposez vos cocottes au four bien chaud avec le couvercle (thermostat 6-7) pendant au moins un quart d’heure (tout dépend évidement de votre four). 

 

Lorsque le dessus est légèrement grillé et croustillant et que la crème bouillonne, c’est que c’est bon ! Et quand je dis que c’est bon, mes bêta-testeurs ont largement approuvé ce dauphinois au foie gras. Du coup je vais récidiver à Noël, mais je vais aussi faire ça et ça

 

 

foiegras1

Bon d'accord, j'ai déjà goûté...

 

Et pour les chanceux qui ne sont pas allergiques aux Coquilles St Jacques (bouhouhou, c'teu galère pendant les fêtes et les champignons, j'ten cause même pas...) y'a les recettes de Tête de Loup ici et .

 

Verrines au saumon

La recette est , sauf que pour les verrines j’ai écrasé des gâteaux apéritifs style ‘TUC”  à mettre au fond (ché bon, cha crouchtille).

 

saumon-tuc

 

 

Et pour les brochettes et ben les photos parlent d’elles-mêmes nan ?

 

canard-peche

Découpez des morceaux de pêches au sirop, enroulez les morceaux dans des tranches de magrets fumés (ou poivrés, c'est comme voulvoul) mais sans le gras, et le tout maintenu avec des pics en bois.

 

 

 

raisins-grisons

Des tranches de viande des Grisons que vous froissez sur un pic en bois avec un grain de raison. Trop dur !

 

 

courone1

Toujours choisir une couronne en paille, c'est réutilisable à vie !

(Valérie Damidot sors de ce blog !)

 

 

 

Épine noire

 

(1) oui parce que même sans rien faire, à part les ouvrir, cette année les huîtres vont bientôt être au prix du caviar (noter : j’ai une recette de spaghettis au caviar sans caviar à éditer)


(2) penser à dire au Père Noël -même celui du 15 août- qu’il se calme sur la vaisselle JÉPUDPLASS !!! Parce contre le “shoesing” -placard à godasses pour ceux qui ne fréquentent pas les blogs de modasses-  peut encore accueillir cette paire .


(3) suggérer à Papa Noël, (s’il n’a pas le bon goût de m’offrir des pompes italiennes) de choisir plutôt un pistolet à colle de précision pour mes bricolages qu’un énième service à café, des mugs anglais ou de la vaisselle si-jolie-soit-elle. Il est gentil, merci.

 

Repost 0
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 18:57

Mais pas ma biche-euh...

Repas de fêtes ? Et oui elles approchent à grand pas...

L'année dernière, nous vous avions proposé ça et ça.

Cette année c'est cailles aux raisins

4 cailles ou une faisane si votre mari est chasseur mais vous aurez peut-être plus de chance d’en trouver chez le boucher !!!

Raisin blanc italien sans pépins ou en conserve c’est mieux car il faut ôter la peau et là il faut prendre son mal en patience.

Lardons fumés en gros cubes
6 échalotes
20 cl d’eau
½ verre de Cognac
Sel
Poivre

Faire dorer les lardons avec les échalotes hachées dans une sauteuse. Ajouter les cailles Laisser bien dorer. Ajouter l’eau au fur et à mesure de la cuisson afin que les cailles soient moelleuses.

Laisser mijoter à feu doux à couvert 20 minutes.

Ajouter les raisins épluchés et laissez mijoter 10 à 15 minutes.

 

Avant de servir les flamber au cognac et servir aussitôt avec une poêlée de champignons (girolles, cèpes, merci Picard). A déguster avec un Chinon ou un St Nicolas de Bourgueil.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé (c’est ce qu’ils disent à la TV)

Tête de Loup


Une idée de verrine pour l'entrée ? Je l'ai trouvée au Salon EuroGusto et comme c'est trois fois rien à faire, on ne mégote pas sur la décoration ! 



Des conseils ?


Epine noire

 

 

Repost 0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 19:21
Ma môman m’ayant ramené de son séjour en Bretagne une boite de crêpes dentelles et un pot de crème de caramel au beurre salé de Guérande, une petite idée de dessert a germé une fois que j’ai boulotté toutes les crêpes dentelles...

... des feuilletés aux poires et crème de caramel...

1 pâte feuilletée
1 boite de poires au sirop
1 noisette de beurre
de la crème de caramel

Découpez avec un gros verre faisant office d’emporte-pièce des ronds dans la pâte. Faites fondre la noisette de beurre au micro-ondes et badigeonnez les ronds de pâte avec. Mettre à cuire au four  (5/7) à peine un quart d’heure, le temps que ça gonfle.

Laissez refroidir, puis découpez en deux les “boules de feuilletés” dans le sens de la largeur. D’ailleurs ça se détache tout seul (un côté plat et un côté chapeau). Tartinez généreusement -mais délicatement- de crème de caramel la partie plate et disposez dessus les poires égouttées et émincées. (1 poire par fond de pâte feuilletée).



La crème de caramel va empêcher la pâte d’absorber le jus de la poire. Yapuka poire-auter hahaha...

Au moment du fromage, préchauffez votre four, remettez les petits chapeaux sur les feuilletés à la poire et le temps de demander : Kicékiprendradukafé ? Répondez-pas tous en même temps ! C’est-à-dire à entre 5 et 10 minutes (ça dépend encore de votre four), votre dessert sera chaud, la crème de caramel fondante et les poires tièdes.




Entre ici Jean Moulin et ton cortège de cholestérol , diabète et hypertension... mais c’est trop bon ! Wé... c'est pas dessert ouait-ouatcheur...

épine noire

Repost 0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 18:19
D’après le calendrier nous sommes en automne, mais à la vue du thermomètre, nous n’en n’avons pas terminé complètement avec l’été. Donc des trouvailles pour composer une dînette demi-saison et composer avec la météo aussi.

Apéritif :
Raisin noir piqué dans un cube de bon gruyère, comté ou brebis
Coupez le fromage en cube, transpercez d’un cure-dent le grain de raisin et piquez dans le cube de gruyère.


bien alignés !

Graines de courge grillées (nettement meilleur que les pistaches ou graines de tournesol, pas de décorticage, on n’est pas des perruches non plus !).
1 sachet de graines de courge (à la boutique bio). Faites griller à sec la quantité désirée dans une crêpière en remuant. Laisser refroidir dans un plat puis salez. Le reste vous servira pour saupoudrer des salades...

Miomiom-schrounch

Le classique roulé jambon-fromage frais
2 tranches de jambon blanc  que vous épongez bien, puis tartinez de fromage ail-fines-herbes ou noix. Enroulez-les sur elles-mêmes dans le sens de la longueur, emballez-les dans de l’aluminium bien serré. Réservez au fridge puis au moment de servir coupez-les en rondelles de 2 cm.



La soupe de carotte, orange à l’infusion de cumin
(ingrédients pour deux personnes).

La soupe de carotte à l’orange est devenue un classique car elle se déguste aussi bien chaude (à l’automne) que froide (en été). On en est où là, hein ? Comme ça me tentait depuis un moment, je me suis lancée et franchement ça épate bien la galerie cette petite douceur...

4 grosses carottes
1 orange
1 bouillon de volaille
sel, sucre, cumin en graines (carvi)
Pour la déco-accompagnement :
2 tranches de pain complet croustillant
4 tranches de lard fumé

Épluchez les carottes et coupez-les en grosses rondelles. Mettez-les dans une casserole, ajoutez un cube de bouillon de volaille et ajoutez de l’eau à hauteur des carottes. Faites chauffer.
Bien évidemment suivant votre mode de cuisson : gaz, électrique, halogène (y’a pas de plaisir), induction ça peut varier du simple au double. Avec ma gazinière, ça a pris environ 1/2 heure pour que les carottes soient cuites, c’est-à-dire qu’elles s’écrasent sous la fourchette sans faire de la purée.

Pendant la cuisson, pressez l’orange, grillez le lard à sec .

Ensuite munissez-vous de votre robot-mixer-plongeur et tel David Guetta derrière ses platines : 1 2, 3 mixez !  J’en ai profité pour repeindre ma cuisine et ma chemise à la Jackson Pollock (qu’est-ce qu’on s’amuse !). Ajoutez à la soupe de carottes le jus d’orange, puis dans une boule à thé (ou l’ustensile qui vous sert à infuser) mettez l’équivalent d’une petite cuillère à café de cumin et laissez tremper dans la soupe le temps qu’elle refroidisse.

Goûtez et ajoutez suivant vos goûts du sel et/ou du sucre. Retirez l’infusette de cumin quand l’arôme de celui-ci se sera diffusé à votre convenance.

Vous pourrez déguster cette soupe froide ou chaude (et donc tout préparer à l’avance et réchauffer ensuite, comme une grosse feignasse quelqu'un d'organisé). Pour l’accompagner, j’ai disposé sur une galette  de pain complet croustillant au sésame (de chez Ikéa, rayon bouffe) deux tranches de lard fumé, préalablement grillé à sec et réchauffé au micro-ondes sur du salopin.

La réputation de la carotte n'étant plus à faire tant au niveau de la couleur des cuisses des perruches, que sur l'amélioration virtuelle de l'amabilité du pitbull et surtout sur l'acuité visuelle de la tourangelle (800 € pour les nouvelles lunettes, c'est donné !).

Sur ce, mes lapins, goûtez-moi ça !



épine noire
Repost 0