Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 23:55

 

Ah, nous y voilà, à la grosse bouffe de Noël ! Ça fait une semaine que je ne cuisine plus (ouais moi qui n’achète aucun plat préparé, j’ai tourné aux raviolis et sandwichs cette semaine, quelle honte ! ). Rien que de savoir que ça va être plus que festif le 24 au soir (on va se calmer dès le 25) ça me coupe tout velléité culinaire 15 jours avant le réveillon -et puis le monde dans les magasins merde !-

 

Alors cette année, contrairement aux autres où j’officiais pour un minimum de 6 personnes, nous sommes deux. Cool, on change le lapin au Vouvray (faut cliquer là si vous êtes nombreux) par une autre recette fétiche trouvée (et déjà réalisée en petit comité) dans un de mes anciens grimoires : les côtes gigots à la Richelieu (tadaaa !)


 

couvagneau

 

Pour ce plat divinement bon (hein, bin je sais de quoi je parle, y’a tout ce que j’aime dedans), il vous faut (pour deux festoyeurs/festoyeuses) :

 

- une tranche de gigot d’agneau par personne (ou du baron d’agneau)

- 1 échalote par tranche de viande

- des noisettes hachées (environ 50 gr)

- 1 cuillère de chèvre frais par tranche de viande

- un peu de crème fraîche (et pas allégée !)

- sel, poivre, fines herbes (surgelées, on est organisée ou pas !)

 

Et puis tiens, vu que nous sommes en roue libre sur ce blog, j’ai carrément photographié la recette -cliquable ( tu vois la main qui s'affiche quand tu passes sur l'image ? et ben tu cliques dessus et tu l'as en grand)- et la couverte du bouquin, car cette recette sera réalisée le 24 au soir, les photos arriveront après ! 

Pour accompagner ce plat de résistance j’ai opté pour des millefeuilles de légumes de chez Picard ! Même pas honte, j'ai déjà donné avec la maison en pain d'épices pour ceux qui suivent...

 

recette-agneau

 

Vous savez (mais clique, clique) que n’étant pas munie d’un aïfone, je ne vous twitterais pas mon assiette (ni le feu de cheminée, ni les flûtes de Vouvray, ni les chats foldingos et les emballages Picard !)

 

Joyeux Noël à tous et voici la musique toute trouvée pour un Noël très fun !

 


 

 

Épine Noire

 

Repost 0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 18:49

L’année dernière , j’ai acheté la maison en pain d’épice pré-fabriquée d’Ikéa (rayon alimentation). La réalisation du conte d’Hansel et Gretel enfin à portée de main. Le pack déco (sucrerie et déco) venant de chez Lideul.

 

C’était de l’ordre du fantasme culinaire et ça a tourné à la honte internationale (pour ne pas dire intergalactique). Je vous résume tout ça en photo...

 

plan

Le plan de montage (comme tout produit Ikéa)


 

glacage

Le glaçage (dit royal) qui permet de souder les éléments de la maison. C’est un blanc d’oeuf battu avec des quantités astronomiques de sucre glace.  Surtout qu’on se tirait la bourre sur deux desserts nécessitant du sucre glace, nous ne sommes pas passés loin de la rupture de stock.

 

 

cheminée

 On s'entraîne avec le montage de la cheminée...

 

 

 

maison3

Bouygues n’a qu’à bien se tenir !

 

 

 

maison1

Jusque là tout va bien...

 

 

maison2

Ca tient !!!!

 

 

maison5

Ca tient  même tout seul !!!

 

 


Mais ça n'a pas duré... Soudain bardafouak, la baraque !

 

 

maison-finie

Et voilààà le résultat ! C’est la maison d’Hansel et Gretel aux Philippines !

Vous remarquerez la décoration tout en finesse et précision de ma nièce...


Voila ce qu’on appelle le “bouzillage dans l’allégresse” ! C'est ce que je disais, Bouygues fait les mêmes...

 

Une fois qu’elle s’est écroulée et bien le glaçage était si solidifié qu'on a eu du mal  à choper des morceaux le lendemain...

 

Pour résumer, ne montez pas votre maison 3 semaines à l'avance, elle va se ramollir. Evitez le caramel en guise de ciment, ça contient de l'eau et le pain d'épice va l'absorber, se détremper et ça ne tiendra pas mieux.

 

 

nouvellemaison

Et cette année je récidive (c’est bon la honte ! Mangez-en !)

 

 

oeuf-oeuf-copie-1.jpg

Et sinon (rien à voir), ils ont des oeufs de harengs qui vont à merveille sur des oeufs pochés.

 

 

Epine noire

Repost 0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 21:13

Comment vous dire... je n’ai pas la main verte (je fais crever même les tuteurs) mais je me débrouille en gâteau de crudités qui fait toujours son petit effet. Et que je te taille les radis en fleurs et les concombres en pétales... la déco de ce truc m’éclate !

 

gatolegum

 

Déjà vu sur le blog !

 

Je suis sûre qu’on peut le faire en version sucrée avec de la brioche et des fruits ou tout chocolat décoré avec des smarties... mais ça je vous laisse l’imaginer (et envoyez-nous les photos et les recettes).

 

Et c’est en regardant ce qui se faisait sur Gougueule que je suis tombée sur des gâteaux à thème (bien plus jolis que ceux présentés sur le site américain cakes wrakes, faut dire que les ricains ne font pas dans la finesse pâtissière). Et là, tel Géo Trouvetout, j’ai eu l’idée de faire un gâteau pour l’anniversaire de mon copain jardinier. Un gâteau jardinière ! Rien que ça !

 

Bon, j’ai évité de justesse une tendinite du cerveau pour mettre en place le bouzin. Quel fond de gâteau faire ? Et pour la déco, quels ingrédients ? C’est ma copine Sylvie qui m’a filé une super idée : prendre des fondants au chocolat tous faits. Ben, vu le temps passé sur la déco, c’était pas du luxe (surtout quand on invite pour le dîner les copains et une sécurité au cas où mon cake maison aurait foiré).

 

Pour la déco j’ai opté pour de la pâte d’amande (tricolore) et des cerises confites et pour la jardinière qui allait entourer le gâteau, je suis passée par la case (une grande première !) : pâte à sucre.

 

Heureusement, sur Tours, rue des Halles, il existe une boutique spécialisée dans le scrapcooking (déco de gâteaux) et c’est là que j’ai acheté la pâte à sucre (plus un tube de pâte blanche et des micro-billes jaunes).

 

C’est donc équipée de tous mes ingrédients que je me suis lancée pour cette grande première.

 

fp15

 

 

4 boîtes de fondant au chocolat Rians (en tout ça fait 6 fondants vu qu’il y en a 2 par boîte - merci Sylvie)

1 plaque de pâte à sucre orange

1 barre de pâte d’amandes tricolore (rose, verte, blanche)

1 boîte de cerises confites

1 “icingstylo” blanc (facultatif... en fait pas beaucoup d’utilité pour ce type de pièce)

des micro-billes jaunes (facultatif, ça ne colle pas pour faire imitation pistil)

Pour la séance déco, des cures dents, un presse-ail, des emporte-pièce, un bon couteau sans dent, un rouleau à pâtisserie, un double-décimètre et très important, du papier sulfurisé.

 

 

Dans un plat à cake (bien plat le plat hein) disposez les fondants côte à côte et les uns sur les autres comme ça :

 

fp17

 

Mettez votre plat au frigo et attaquez la séance de musculation avec l’aplatissage de la pâte à sucre. 

 

La pâte à sucre, c’est comme de la pâte à modeler, faut la chauffer et la malaxer pour qu’elle soit malléable et surtout il faut la travailler sur une feuille de papier sulfurisé.

 

J’ai tout d’abord mesuré la longueur-largeur-hauteur que les fondants prenaient pour pouvoir dimensionner l’habillage (la jardinière). Une fois la pâte à sucre bien aplatie assez fine et dans les dimensions voulues (ça faisait 23 centimètres de long sur 6 cm de haut -j’ai compté les rebords- le tout multiplié par deux + les bouts de la jardinière, 6 cm sur 4). J’ai bien mesuré ma pâte étalée et j’ai découpé avec un double décimètre et mon couteau céramique les 4 parties de la jardinière, comme ça :

 

fp14

 

fp13

 

 

Ensuite fastoche, car grâce à l’idée génialissime de Sylvie la pâte à sucre a adhéré immédiatement aux fondants (alors que si j’avais fait un cake, on m’avait conseillé au magasin de mettre un peu de nutella pour que ça accroche alors heu vu la quantité de sucre comment dire, c’est un coup à devenir diabétique avec une seule bouchée hein bon).

 


La jardinière étant réalisée, j’ai roulotté les bords et j’ai remis le tout au frigo et je me suis attaquée à la déco  et surtout à l’improvisation totale. Voici quelques astuces pour faire des feuilles, l’avantage de la pâte d’amande c’est qu’elle se colle à elle-même mais les micro-billes jaunes n’ont jamais voulu tenir dessus, sauf en mouillant la pâte d’amande mouais...

 

fp12a

 

fp16

 

Je vous encourage à vous servir de votre presse-ail avec la pâte d’amande, trop rigolo ! J’ai fait quelques fleurs en pâte à sucre (des triangles roulés sur eux-mêmes et plantés dans un cure-dents). Servez-vous des emporte-pièce ou de vos doigts pour modeler les fleurs et surtout de votre imagination.

 

fp10

 

Mes plantations...

 

 

Je ne suis pas peu fière de ma réalisation... quand au goût, la pâte à sucre n’apporte rien car elle est parfumée vanille synthétique (quelque soit la couleur), les fondants étaient parfaits en fond de gâteau et les fleurs en cerises confites et pâte d’amande ont fait le régal des petits gourmands.

 

Rien ne vous empêche de vous lancer dans la confection de ce gâteau de A à Z, c’est vrai que je l’ai joué “petits bras” faute de temps, mais en tout cas le jardinier a apprécié son gâteau d’anniversaire.

 

Et voilà, le travail !

 

fp2

 

C'est beau hein ?

 

fp4

 

fp3

 

fp5

 

fp7

 


 

Et il vous reste 6 crèmes anglaises sur les bras hahaha !

 

 


Épine Noire

Repost 0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 18:50

Pour une trouvaille c’est une trouvaille et pourtant ça fait 130 ans que ça existe !

 

Au détour d’un rayon épices, j’ai trouvé cette petite boîte en carton qui renferme un mélange d’épices et d’aromates. Avec un nom pareil “épices Rabelais”, ça ne pouvait que me tenter.

 

epicesrabelais

 

En plus y’a une recette différente sur chaque paquet alors fastoche pour se lancer dans un rôti de porc aux épices Rabelais.

 

- 1 rôti de porc (ou une rouelle ou encore une cuisse de dinde)

- 1 cuillère à soupe de moutarde forte

- 2 cuillères à soupe de miel

- 1 gousse d’ail pressée

- 2 oignons

- 1/4 de litre de bouillon de volaille

- 1 cuillère à café bombée d’épices Rabelais

 

ingredients

 

Dans un bol mélanger la moutarde, le miel, l’ail et les épices Rabelais.

 

Emincer les oignons finement et les étaler dans un plat allant au four.

 

Disposer la viande sur les oignons et l’enduire généreusement du mélange “épices”.

 

preparation

 

Ajouter le boulllon et mettre au four à 180° (heu... pendant le temps qu'il faut, suivant la viande et son poids -en gros démerdez-vous!-). Mais c’est pas fini car il faudra arroser régulièrement la viande en cours de cuisson.

 

Allez jeter un oeil sur leur site (clic-clic) , y’a d’autres recettes...

 

plat1

 

Ze Rabelaisines touch (version cochon) !

 

 

plat3

 

 La même chose version dinde

 

Et c'est bon, c'est goûtu, ça renouvelle le rôti de porc... avec juste une cuillère à café !


Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 11:29


 

...s’entend très bien avec le poulet. Allez c’est parti pour une recette exotique :

 “le poulet à la cacahuète”

 

Pour 6 personnes, il vous faut :

 

- 1 gros blanc de poulet par personne (ou plus suivant les goulus)

- 2 oignons

- 4 poireaux

- 4 carottes

- 4 cuillères à soupe de pâte d’arachide (de marque Dakatine, les autres c’est du beurre de cacahuètes et ça va pas le faire)

- 1 pot moyen de crème fraîche

- 1 pointe de couteau de purée de piment

et en accompagnement, une boîte de tranches d’ananas

 

Coupez les blancs de poulet en bouchées.

Pelez les oignons, épluchez les carottes et les poireaux. Lavez-les à l’eau courante et émincez-le tout finement (sortez la râpe mandoline !).

 

Faites chauffer de l’huile dans une cocotte et mettez-y les morceaux de poulet à revenir. Lorsqu’ils sont dorés de tous les côtés, retirez-les et réservez-les. Dans la même cocotte et la même huile, mettez les légumes émincés à dorer. 

 

Mélangez sans arrêt puis remettez les morceaux de poulet dans la cocotte. Salez un peu et ajoutez une pointe de couteau de purée de piment (ne faites pas comme moi, ne léchez pas le couteau ensuite, je me suis anesthésiée le palais  !).

 

Mettez un demi-verre d’eau dans la cocotte et faites cuire à feu moyen pendant  15 à 20 minutes.

 

Dans un bol, délayez maintenant la crème fraîche et la pâte d’arachide (vous les sentez vos biceps là ?!). Versez ce mélange dans la cocotte et continuez la cuisson pendant 10 minutes.

 

Pendant ce temps, dans une poêle, faites légèrement revenir (avec du beurre ou pas) les tranches d’ananas égouttées et coupées en deux.

 

Et pour le service c’est soit à l’assiette soit dans un joli plat creux. 

 

Le goût de la cacahuète ne prend pas le dessus mais on sent bien que c’est délicatement parfumé à l’arachide. 

 

cahuete

 


 

Conseil 1 : Ne pas préparer ce plat à l’avance avec la sauce, sinon au réchauffage ça crame et c’est dégueu.

Conseil 2 : si il en reste ça se congèle très bien et ça se réchauffe à petite puissance au micro-ondes.

 

 

Épine noire

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 17:23

Salé et cru ! 

 

gatleg3


 

Quand j’ai vu ça sur l’excellent blog de Ciloubidouille, j’ai immédiatement fait les courses en conséquence et je me suis lancée, trop excitée d’arriver à l’étape décoration !

 

Pour ce gâteau, idéal pour les soirées apéritives estivales (pour 6 personnes), il vous faut :

 

- un paquet de pain de mie sans croûte

- de la faisselle

- des carottes

- 1 concombre

- une plaque de 200 gr de saumon fumé

- des tomates cerises

- du St Môret ou du Philadelphia x 2

- des herbes surgelées  (persil, ciboulette...)

- sel, poivre, épices etc...

 

et un moule à manqué (celui avec la charnière).

 

Si vous voulez remplacer le saumon par du jambon, faire une sauce moutardée, changer les légumes : RIEN ne vous en empêche. Vous préférez le fromage blanc ? Ou du fromage de chèvre ? C’est comme vous voulez, je vous file la recette de base et après ENJOY !

 

Étape 1 : disposez uniquement le cercle du moule à manqué sur un grand plat-plat (ce sera le plat du service). Tapissez le fond de tranches de pain de mie bien serrées (je les ai même découpées aux ciseaux)

 

Étape 2 : recouvrir les tranches de pain par une sauce (la mienne c’était de la faisselle avec un peu d’ail, de la ciboulette, du sel et du poivre)

 

Étape 3 : ajoutez une couche de carottes râpées

 

Étape 4 : recouvrir par des tranches de pain de mie again.

 

Étape 5 : étalez de la sauce (soit la même ou une autre, toujours à base de faisselle) et disposez les tranches de saumon fumé. Dans la recette initiale, il fallait râper des concombres mais j’ai trouvé ça trop “flotteux”, alors le peu que j’avais râpé je l’ai incorporé à la sauce.

 

Étape 6 : terminez par la dernière couche de pain.

 

mas-gatleg


 

Démoulaaaaaaaaaaaaage ! Nickel !

 

On passe à l’étape la plus fun, à savoir la déco. Mais avant il faut tartiner généreusement à la spatule le gâteau avec du St-Môret ou du Philadelphia (sur le dessus et sur les côtés) 

 

Rhôoo c’est beau hein ? Ensuite munissez-vous de mini emporte-pièce et laissez parler votre fibre artistique en découpant les carottes (ou radis) en forme de fleur, les tranches de concombres en étoiles... Les tomates cerises en deux etc...

 

Deux ou trois lanières de concombre pour entourer le gâteau ou du persil, c’est comme vous voulez...

 

gatleg2

 

Cela m’a pris 1h30 (vaisselle comprise). Le gâteau a attendu patiemment au frigo que les zinvités du soir arrivent. 

 

Ah, ça pour épater la galerie, ça a fait son petit effet et  puis au niveau du goût, alors là les copains, plus frais, plus onctueux et plus savoureux, j’vois pas !

 

En tout cas y’a de la récidive dans l’air vu le succès remporté par ce gâteau à l’apéritif et que j'ai quelques idées pour renouveler la déco !

 

 

gatleg1

 

 

Épine noire

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 19:05

Houlà mais y’a une faute là ? C’est fait exprès car ce n’est pas la recette traditionnelle du poulet basquaise. Alors comme je n’ai pas envie de me retrouver avec une bombe sous le paillasson par nos amis indépendantistes, je préfère feinter...

 

La recette traditionnelle vous la trouverez où je pense (Gougueule) mais comme ce n’est pas la saison des tomates, aubergines etc... et que je suis plutôt partisane de passer plus de temps à table qu’en cuisine (et que découper un poulet cru c’est chiant), voici le poulet basquaise version rapide et fastoche.

 

Pour  8 copains qui se tiennent bien à table :

- 1 filet (épais) de poulet par personne

- 3 à 4 cubes de bouillon de volaille (ou de poule)

- 1 cube de Kubor

- 1 grosse boîte de ratatouille ou de piperade (on va quand même pas éplucher des légumes qui ne sont pas de saison nan mais !)

- 1 bocal de tomates séchées

- de l’huile, du beurre, des épices...

- du riz en accompagnement

 

 

La veille :

Découpez les filets en grosses bouchées. Dans une grande cocotte faites fondre un mélange beurre & huile d’olive, jetez- y les cubes de bouillon et de Kubor. Écrasez bien le tout et ajoutez les morceaux de poulet. Mélangez bien et faites revenir les morceaux de poulet en les enrobant de cette mixture.

 

Pendant ce temps, faites bouillir de l’eau (Qui en 2012 n’a pas de bouilloire en permanence sous la main ? Je veux des noms !).

 

Bon, le poulet a blanchi (comptez 10 minutes) ? On arrête là la cuisson et on verse l’eau bouillante pour juste recouvrir le poulet. On pose le couvercle sur la cocotte et c’est fini pour aujourd’hui. Il va terminer de cuire tout seul en gardant les arômes et surtout son moelleux.

 

Vous pouvez aller vous avachir devant une connerie télévisuelle (pléonasme) ou mettre la table pour vos invités pour demain.

 

Le lendemain sortez avec une écumoire les morceaux de poulet et jetez le jus de la cocotte. 

 

Coupez les tomates séchées en petits morceaux. Ouvrez la boîte de ratatouille ou piperade (ça va c’est pas trop dur ? Tout le monde suit ?). Faites cuire du riz que vous réchaufferez au micro-ondes au moment de servir (c’est bon, les puristes sont en train de taper sur gougueule “comment fabriquer une bombe artisanale à glisser sous le paillasson”).

 

Mettez un filet d’huile d’olive dans la cocotte, les légumes (la boîte + les tomates) et le poulet. Ajoutez du poivre, des aromates. Mélangez tout ça sans faire chauffer. Une-demi heure avant de passer à table, faites chauffer doucement en remuant de temps en temps (laissez le couvercle, ça va plus vite).

 

Servez chaud-bouillant à l’assiette accompagné de riz basmati (moulé dans un ramequin parce que c’est plus classieux).

 

Alors poulet basquaise ou poulet basquèze ? Les grands chefs appellent ça : un classique revisité. Je n’ai pas cette prétention et bon, je vous laisse j’ai une bombe à désamorcer...

 

 

basqueze


 

Dites donc les Rabelaisines, on aurait pas oublié un anniversaire ? Et wé, 5 ans tout de même...

 

Épine noire

Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 17:51

Depuis le temps que j’avais envie de tester un parmentier au confit de canard, ayé c’est fait !

Trouver une recette sur internet rien de plus simple, sauf que je ne vais pas me contenter de vous faire un kopiékolé de la marche à suivre. D’ailleurs, à ce sujet, je suis étonnée par le nombre de blogs -soit disant de cuisine- qui se contentent de tout repomper sur les sites style Marmiton, 750grammes etc... et qui rebalancent ça sur leur blog à la virgule près... 

 

Là, les photos sont de moi (j’ai même réussi à coller de la purée sur mon APN !) et les zinvités que j’avais pourront témoigner dans les commentaires.

 

1 boîte de confit de canard (en l’occurence 4 cuisses)

3 échalottes émincées

1 grosse cuillère à soupe de persil découpé

Pour la version “j’ai tout mon temps” faites vous-même votre purée.

Pour ma version “j’ai juste une heure devant moi” visez la purée toute prête (en sachet ou surgelée). 

 

Ouvrez la boîte de confit et virez le maximum de graisse. Astuce pour plus de rapidité : dans un grand plat creux (type saladier) mettez les confits à tiédir au micro-ondes (j’entends déjà les puristes gueuler). Eliminez encore la graisse (et conservez la dans un bocal au frigo. Mais gardez 2, 3 cuillères à soupe de gras pour le parmentier.

 

Ensuite, enlevez les os des cuisses, la peau et émiettez la viande.

 

Dans une grande sauteuse faites revenir les échalottes et le persil dans une cuillère de graisse. Ajoutez la viande et faites réchauffer en mélangeant bien. Arrêtez le feu lorsque que ça commence à griller.

 

conf1

 

Séquence purée : version sachet avec moitié eau + sel et j’ai remplacé la moitié du lait par de la crème liquide (ça gâche pas).

 

conf3

 

En ce qui concerne la quantité, je m’attendais avec 4 cuisses de canard à faire un parmentier pour une équipe de foot... en fait non, ça réduit méchamment et j’ai changé mon méga-plat-maxi-contenance pour un plat à gratin de contenance moyenne. Nous étions 3, on en a repris une fois, il reste une part... faites le compte...

 

 

conf2conf4

 


Donc dans un plat allant au four (mettez un peu de graisse au fond), disposez le confit émietté (faut quand même une certaine épaisseur), puis la purée par-dessus. Faites des jolis dessins à la fourchette sur la purée, saupoudrez éventuellement de noix de muscade et paf ! au four pendant 30 à 35 minutes. J’ai servi ça avec une salade de pousses d’épinards. Effectivement vu comme ça, le confit c’est pas gras !


 

conf5

 

 

Vous voulez un bon confit made in Touraine ? J’ai bien une adresse... où les canards sont très bien élevés... Et on envoie la pub pour Michel !

 

http://www.foiegrastouraine.fr/

 

 

 

Épine noire

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 00:22

L'année dernière nous avions mis une photo pour illustrer Noël avec des petits gâteaux...

 

Voici enfin les recettes de Véra (Rabelaisine d'adoption). Voilà de quoi occuper les petites mains pour les fêtes de fin d'année et de sustenter les grands (zapétis)  sur ces petites choses qui se mangent même quand on n'a plus faim… Oui, oui, mettez-vous en embuscade avec une assiette remplie de ces petits gâteaux et clamez bien fort que ces recettes viennent de Prague ! Ajoutez une citation du regretté Vaclav Havel :

 

"La scène politique attirera toujours des aventuriers irresponsables, des ambitieux et des escrocs, on ne cessera pas si facilement que cela de détruire notre planête".

Un petit gâteau en attendant 2012 ?


(soyez indulgents, il n'y a pratiquement pas de corrections, donc il faut lire la totalité de la recette avant de se lancer. Les corrections ne sont qu'orthographiques puisque les libellés  des recettes sont déjà assez poétiques comme ça).


 

patisserievera

 

Boutons de Forestier

 

  • 350 gr farine fine
  • 50 gr sucre glace
  • 200 gr de sucre
  • 180 gr beurre
  • 3 jaunes d´œufs
  • 3 blancs d'œufs
  • 200 gr de noisettes moulues + quelques entières pour la déco

 

Mélangez la farine, le beurre en morceaux, le sucre, les jaunes d´œufs du bout des doigts. Travailler entre la paume des mains afin d´obtenir une  pâte souple. Amasser en  boule. Abaisser la pâte à 4 mm avec le rouleau du pâtissier. Découper à l´aide d´emporte-pièce des ronds, y déposer un peu de ce mélange : battez 3 blancs d´œufs en neige ferme, y ajouter le sucre en poudre/200 g/ et 200g de noix moulues. Placez au milieu des ronds sur le mélange une noisette.

Cuire a 160° pendant 5-7 mn.

 

 

Anneaux à l´eau

 

  • 200 gr farine fine
  • 150 gr beurre
  • 3 c/s. de lait
  • 20 gr de levure naturelle
  • 1 pointe de sel

 

Faites une pâte et laissez-la lever pendant une heure dans l´eau froide. Abaissez de 5 mm d´épaisseur, découpez les ronds et les déposez sur une plaque beurrée. Faire cuire. Encore chaudes les rouler dans du sucre en poudre avec un paquet de sucre vanillé.

 

 

Gâteaux aux Noix

 

  • 120 gr des noix moulues
  • 80 gr de sucre glace
  • 140 gr de beurre
  • 180 gr de farine fine

Travailler la pâte entre la paume des mains afin d´obtenir une pâte souple. Remplissez avec la pâte les petites moules en forme de noix. Cuire à 160 degrés.

Les faire sortir des moules encore chaudes.

Une fois froides les farcir de cette farce :


Farce :

  • 100 gr de noix moulues
  • 100 gr de beurre
  • 100 gr de sucre glace
  • 2 jaunes d´œufs
  • 50g de chocolat finement râpé
  • un peu de rhum

 

Coller les moitiés de noix froides avec la farce.

 

 

Les nids de guêpes

 

  • 200 gr de biscuits moulus
  • 180 gr de sucre en poudre
  • 80  gr de beurre
  • 4c/s de rhum
  • 2c/s d´eau
  • 3c/s de cacao

 

Mélangez les ingrédients et travaillez la pâte plus épaisse/ plus ferme/. Remplissez le petit moule en forme de nid avec la pâte. La forme doit être à chaque fois utilisée. Saupoudrez de sucre pour que les petits nids se libèrent plus facilement de la forme. Laissez -les sécher 1 jour. Remplissez les nids avec la farce et collez sur un petit biscuit rond. Vous pouvez aussi les couvrir de chocolat fondu.

Farce :

  • 1 jaune d´œufs cuit et pressé
  • 80 gr de sucre en poudre
  • 2 c/s de rhum
  • 1 jaune d´œufs cru
  • 1 c/s de lait concentré

 

 

Rondelles  de Linz 

 

/foncés et claires/

  • 420 gr de farine fine
  • 140 gr de sucre en poudre
  • 250 gr de beurre
  • 3 jaunes d´ œufs
  • 1 paquet de sucre vanillé
  • zeste de citron

Tamisez la farine et le sucre, coupez le beurre en petits morceaux, ajoutez  des jaunes d´ œufs, 1 paquet de sucre vanillé, le zeste de citron râpé, Travaillez cette pâte à la main afin d´obtenir une pâte souple. Laissez reposer quelques heures 2-6 heures au frais. Amasser en  boule. Abaisser la pâte a 4 mm avec le rouleau du pâtissier. Découper à l´aide d´emporte-pièce des rondelles ou d´autres formes.

Découpez des formes différentes. 

Cuire à 180-190C pendant env. 7 mn.

Une fois froides, collez avec une confiture/groseille de préférence.

Vous pouvez aussi napper avec un glaçage au chocolat blanc (ou noir) fondu avec les amandes enrobées en chocolat ou un nappage  + morceaux de fruits confis (acheté dans les grandes surfaces)

 

 

Petits gâteaux aux les amandes moulues  

 

( à cuire dans des petits moules)

  • 450 gr de farine fine
  • 60 gr de sucre en poudre
  • 330 gr de beurre
  • 3 jaunes d´ œufs
  • 150 gr des amandes moulues

Tamisez la farine et le sucre, coupez le beurre en petits morceaux, ajoutez  des jaunes d´œufs, Travaillez cette pâte à la main afin d´obtenir une pâte souple. Amasser en  boule Laissez reposer quelques heures (2-6 heures/ au frais. 

 

Démouler les gâteaux cuits et les saupoudrer  avec du sucre glace.

 

 

Pattes d'ours brunes

 

  • 350 gr farine fine
  • 200 gr beurre
  • 200 gr sucre glace
  • sucre glace
  • 140 gr noix moulues
  • 2 c. a s. de cacao
  • 1 œufs entier
  • cacao + cannelle ( env.50 gr)

 

Mélanger la farine, la noix moulue, le sucre, le cacao et les épices avec du beurre ramolli et y  ajouter éventuellement du lait.

Travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse. Repartir la pâte dans les petits moules. Cuire dans un four à 160°C. Démouler les pattes d'ours cuites et les saupoudrer  avec du sucre glace.

 

 

Petits gâteaux avec le parfum du café

 

  • 100 gr farine fine
  • 120 gr beurre
  • 35 gr sucre glace
  • 100 gr amandes moulues
  • 2 c. a s. du rhum


Tout mélanger dans un bol et laissez reposez 1 heure au froid

Amasser en  boule.

Après abaissez la pâte sur une planchette farinée avec le rouleau pâtissier et dupliquer les rondelles  (au total 76, 38 paires). Cuire dans le four très légèrement chauffé jusqu'à la couleur brun très pale.

Laissez les rondelles refroidir et remplissez avec de la crème au beurre au parfum de café :

- 60 gr du beurre, 45 gr de sucre glace,1 cas. de café très finement moulu et 1 c a s. du rhum.

Napper avec le nappage suivant : 2 c. a s. du café fort chaud et 100 gr. du sucre glace poudre, pétrir jusqu'à obtenir une matière lisse.

Décorer avec la moitié du noix.

 

Véra

 

 

 

Je pense que tous ces petits gâteaux doivent se conserver dans une boîte en fer (des zannées de sablés pour la Saint-Nicolas dans l'Est de la France n'ont jamais été perdus grâce à cette judicieuse technique de conservation - tuperouarre ça ramolli-)

 

 

En tout cas, vous pouvez remercier Véra pour ces recettes et nous vous souhaitons d'agréables fêtes de fin d'année (surtout si vous êtes des heureux possesseurs de bonhommes de neige  pour décorer votre table et de crèches qui sortent de l’ordinaire...).


bdN

 

creche

 

Véra, on compte sur toi pour les explications éventuelles dans les commentaires.

 


 

Épine noire

 

Photo reçue le 30 décembre de Véra

gateaux-004-copie-1.jpg


Repost 0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 18:49

Ah ben wé, c’est la grande question pour ces fêtes de fin d’année hein ?

 

Tout d’abord, c’est une question d’or-ga-ni-sa-tion. Si vous êtes de ceux à faire les courses le 23 décembre ou pire le 24 il ne restera plus de pralinoise, le confit d’oignon et le foie gras seront au prix fort.... 

 

Nous sommes à 3 semaines de Noël, faites donc les emplettes des produits non périssables (ou à date de péremption jusqu’en janvier 2012) dès maintenant. Encore mieux, cuisinez votre plat principal ce week-end et mettez-le au congel (un lapin au Vouvray par exemple) c’est encore meilleur réchauffé...

 

Ma check-list -comme un commandant de bord sur Rabelaisines Airlines- pour la dînette du 24 au soir (à part le pain, la crème fraîche et les clémentines dans mon panier)  est prête. Foie gras, confit d’oignon, pralinoise, gavottes etc... tous ces produits sont déjà dans mes placards et à part (peut-être) la citrate de bétaïne . Enfin si vous préférez  la foule, les caddies bondés, les gamins hystériques à l’approche de la venue du gros barbu...

 

Rien de bien neuf ici en ce qui concerne les recettes (que du best-of ayant fait ses preuves).

 

Juste une petite recette de verrine ayant fait un carton cet été :

 

Verrines poires-roquefort-noix

 

1 boite de poires au sirop

de la crème fraîche

du roquefort

des cerneaux de noix

 

Égouttez les poires, détaillez-les en tous petits bâtonnets

Mixez le roquefort avec la crème fraîche (proportions à voir suivant que vous voulez le mélange épais ou fluide)

Broyez les cerneaux de noix

 

Montage :

Dans une verrine (voir photos, mais celles de supermarché en plastoc font bien la blague), mettre une couche de poires émincées, une couche de mélange roquefort-crème et saupoudrez de noix etc... jusqu’à épuisement du stock.

 

Mettre au frais en attendant la dégustation.

 

En photos, voilà ce qui nous attend pour les fêtes.

 

verrinerok2

verrinerok3

Verrines poires-roquefort-noix

La présentation, c'est vous qui voyez...

 

tuile1

Tuiles au parmesan

(cliquez sur les noms pour accéder direct à la recette)

 

foie-gras.jpg

Cuillères foie gras-confit d'oignon

 

saumon-tuc

Mousse de saumon

 

foiegras1

Dauphinois de foie gras

 

 

 

Et puis exit la bûche de Noël et toutes ces autres pâtisseries “étouffe-chrétien” (c’est le cas de le dire), ça fait belle lurette que j’ai remplacé Le Dessert par un plateau plein de petites douceurs (bien inspiré des 13 desserts provençaux) avec des clémentines, des pâtes de fruits, une p’tite chatterie et un ciflard... entre autres.

 

chatterie2

La chatterie

 

clem

Pressé de clémentines


 

fauf2.jpg

Faux-saucisson au chocolat

 

 

 

 

 

Encore plus d'idées et de suggestions ? (clic, clic, clic et reclic)

 

, , ici et encore .

 

 

Et puis, si vous ne mettez pas la main à la pâte pour les menus de fêtes, et qu’en plus vous êtes nuls en déco (ou que ça vous emm...) venez au marché de Noël du château de Cangé à Saint-Avertin (samedi 10 et dimanche 11 décembre), une des Rabelaisines y expose (et vend) de la décoration fait main qui sort de l’ordinaire...

 

2011 1489

 

 

Épine noire

Repost 0